Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Décoder le code génétique des athlètes de haut niveau

« Je ne crois pas que j’ai réalisé que j’étais un entrepreneur au début, » dit Jeremy Koenig, fondateur d’Athletigen, une entreprise en démarrage en génomique située à Halifax. « Mais lorsque j’ai pris plus d’expérience, j’ai commencé à réaliser comment mon expérience de recherche pourrait être un atout pour moi lors de la création d’une entreprise, c’est donc ce que j’ai fait. »

Comme ancien athlète universitaire et détenteur d’un doctorat en biochimie et biologie moléculaire, Jeremy a toujours eu une passion équilibrée entre le sport et sa profession de chercheur en génétique. L’idée de combiner les deux dans une entreprise a commencé à prendre forme pendant un stage Mitacs Accélération.

Pour son projet financé par Mitacs, supervisé par Robert Beiko de la faculté d’informatique de l’Université Dalhousie, Jeremy a collaboré avec une firme de biotechnologie locale, Performance Genomics. Son stage avait pour but d’identifier les marqueurs génétiques de l’infertilité des vaches laitières. La recherche visait l’amélioration du succès de la production laitière commerciale, tout en fournissant peut-être des indications aux recherches actuelles portant sur les défis de fertilité humaine.

Le stage donna à Jeremy un aperçu du potentiel des applications commerciales de la génomique. « Mon stage auprès de Performance Genomics m’a montré que l’industrie est prête à adopter la génomique dans ses pratiques et que dans le bon contexte, la génomique peut être utilisée pour alimenter des ajustements de style de vie qui pourraient améliorer la performance physique. »

Peu après avoir terminé le stage, Jeremy fonda Athletigen. Maintenant, les athlètes d’élite s’attendent à ce que son entreprise leur dise comment leur ADN les distingue et comment profiter de leurs différences en s’entraînant pour la compétition. L’entreprise a maintenant près de 20 employés, dont dix qui ont aménagé à Halifax pour avoir l’occasion de travailler pour celle-ci. En vue de la prochaine étape de croissance, Jeremy cherche des partenaires à travers l’Amérique du Nord dans les secteurs de la recherche, de l’athlétisme et de la biotechnologie.

Pour Jeremy, le saut de chercheur à entrepreneur est venu naturellement.

« Les gens ne le savent peut-être pas, mais d’être universitaire exige un peu d’entrepreneuriat.

"Vous avez identifié un problème qui vous passionne et qui vaut le coup d’être résolu. Vous devez construire une équipe talentueuse, recueillir des fonds et travailler sans relâche vers un but qui n’est pas toujours clair.

« Toutefois, l’une des clés du succès dans les deux cas est d’établir un réseau de soutien solide. J’ai obtenu beaucoup d’appui de la communauté de Halifax et de diverses organisations locales et nationales de financement.

« Avec Athletigen, nous voulons faire une différence d’ici, en Nouvelle-Écosse. Notre souhait est d’accélérer la découverte, de livrer de la génétique concrète et d’améliorer des vies. C’est-à-dire que nous voulons transformer le potentiel humain en performance humaine. »

 


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan de leur soutien à l’égard du programme Mitacs Accélération.