Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Drone de longue portée pour la livraison de nourriture et de médicaments dans le nord du Canada

Coup d'oeil
La stagiaire

Chen Qiu de l’Université Wuhan en Chine

Accueillie par

Professeur Witold Kinsner de la faculté de génie de l’Université du Manitoba

La recherche

Développer un système de navigation fondé sur les mathématiques pour un UAV longue portée qui transporte des charges.

Pour les communautés rurales du Manitoba et du nord du Canada, les routes de glace saisonnières sont une partie importante de la vie éloignée; toutefois, les changements climatiques ont entraîné leur formation plus tardive ou leur fonte plus tôt au cours des dernières années. Les communautés se voient dans l’obligation de noliser des aéronefs pour livrer des denrées alimentaires de base et des médicaments; une démarche dispendieuse qui contribue à faire flamber le coût de la vie.

En réponse, les chercheurs et entreprises locales collaborent afin de développer une nouvelle génération de véhicule aérien sans pilote (UAV). Ils espèrent élaborer des UAV, communément appelés des drones, assez robustes pour transporter de grosses charges sur de longues distances sans nécessiter de pilote ou de GPS.

Chen QiuCet été, la stagiaire Globalink Chen Qiu de l’Université Wuhan en Chine contribue à cette recherche sous la supervision du professeur Witold Kinsner de la faculté de génie de l’Université du Manitoba. Parce que les signaux GPS émanant des satellites peuvent être trop faibles ou instables pour faire le lien dans les régions éloignées, un drone doit utiliser une route dérivée mathématiquement pour naviguer. Chen aide à programmer et simuler des équations avancées pour le système de planification de route dans l’ordinateur de l’UAV. Sa recherche aide à rapprocher les UAV qui se rendent dans le Nord de la réalité.

Le stage permet à Chen de découvrir la recherche qui répond aux besoins de la communauté. « J’apprécie la collaboration avec mon professeur et les autres chercheurs étudiants », dit-elle. « Chaque semaine, nous avons des réunions pour discuter de notre progrès et pour analyser toute difficulté que nous pouvons avoir. Ça m’aide à apprendre rapidement et à améliorer ma recherche. »

Même si elle n’est qu’à mi-chemin de son stage, Chen en reconnaît déjà la valeur. « Mitacs Globalink offre aux étudiants une merveilleuse occasion. Ce projet me met en contact avec de la nouvelle recherche que je n’aurais jamais connue autrement. Ça m’a aussi aidé à me préparer pour ma maîtrise, que j’espère réaliser au Canada. »

 


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada ainsi que le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba et le gouvernement du Québec pour leur soutien au Programme de stages de recherche Mitacs Globalink. De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer Globalink, notamment Universities Australia, China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines de l’Inde, le secrétariat d’éducation publique du Mexique, l’Institut technologique d’études supérieures Monterrey et l’Université nationale autonome du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la Tunisie et la Mission universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.

Photo gracieuseté de l’utilisateur de Flickr Reel Youth. Utilisée en vertu de la licence Creative Commons Attribution 2.0.