Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Innovation magique dans le domaine du 3D

Qui ne se souvient pas de sa première expérience 3D et des étranges lunettes qu’il fallait porter pour la vivre — des lunettes de carton blanc aux lentilles rouge et bleu à l'apparence « spatiale » ? Aujourd'hui, ce même procédé de codage d'images, appelé stéréoscopie, nous rapproche encore davantage d'un monde tout à fait fantastique, en combinant lesarts visuels à la science informatique.

La diffusion de contenu stéréoscopique par de nouvelles chaînes de télévision entraîne une demande croissante pour la production d’émissions et de publicités animées au moyen de cette technologie. C'est dans ce contexte que la société montréalaise Janro Imaging (JIL) a retenu les services de quatre stagiaires Mitacs-Accélération de l’Université Concordia. Ces stagiaires, qui travaillent étroitement avec JIL sous la supervision des professeurs Leila Sujir et Sudhir Mudur, sont André Gilham Arnold (génie logiciel), Audrey-Maude McDuff (arts studio), Andrew Ryan Blakney (science informatique) et Ashok Mendhurwar (science informatique). JIL est l’entreprise qui fabrique un stylo unique en son genre nommé Optical Wandcrayon-lecteur. Ce stylo « magique » permet de dessiner dans l'espace, sans support physique.

« Le défi initial de la recherche consistait à développer un nouveau produit commercial, qui exigeait la mise au point d'un logiciel, la conception et la mise à l'essai de prototypes ainsi que l’emploi de techniques de fabrication numérique, pour la construction de produits complets à faibles coûts » explique André Arnold, candidat au doctorat, et de qui le travail est représenté dans l’illustration ci-contre.

« Le programme Mitacs-Accélération donne à notre entreprise l’occasion de concevoir un outil convivial et exclusif, qui permettra aux artistes d'ajouter une dimension 3D aux dessins qu’ils produisent dans des applications spatiales, » indique Paul Kroitor, président de JIL. « Nous espérons que ce produit deviendra un jour un outil d’animation 3D stéréoscopique à usage courant au sein de l'industrie. » Cet outil haute performance sera également employé en production télévisuelle et publicitaire.

« Mitacs-Accélération nous permet de pousser nos rêves encore plus loin en proposant aux artistes une manière intuitive de travailler en dessinant littéralement dans les airs ! », s'enchante pour sa part Sudhir Mudur, professeur et président du Conseil d'administration du Département de science informatique et de génie logiciel de l’Université Concordia.

Le stagiaire André Gilham Arnold, quant à lui,  souhaite partager ceci avec ses collègues étudiant(e)s : « Les théories et les méthodes de recherche apprises à l'école constituent des sources d'innovation valables lorsqu'employées au moment opportun dans la pratique. » Ayant déjà appris cela, André connaîtra sans doute beaucoup de succès au cours de sa carrière.

Image : sandde.com