Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

La folie des semis

Pour Joel Gervais, tout a commencé pendant son programme de maîtrise au Département de génie agricole et des bioressources de l’Université de la Saskatchewan lorsqu’un stage Mitacs Accélération lui a donné l’occasion de travailler avec CNH Industries sur un projet qui évaluait l’efficacité et, ultimement, la viabilité de nouveaux équipements plus gros d’ensemencement à être tirés par des tracteurs.

 

Des années plus tard, cette occasion a permis à Joel de se bâtir une carrière et de faire des développements qui ont été bénéfiques pour l’entreprise et le secteur agricole du Canada.

« C’était de la recherche pure et dure », dit Joel en repensant à son stage Mitacs. « Non seulement de recueillir les données, mais aussi d’examiner les résultats, d’en tirer des conclusions et de faire des recommandations directement au directeur général. C’était plus comme un projet à titre de professionnel que comme stagiaire et ça m’a définitivement permis de mettre le pied dans l’industrie. » Le stage de Joel a aussi permis à l’entreprise de déposer un brevet sur une partie de son travail.

Le gestionnaire de projet du centre Innovation Competence de CNH, Jim Henry, déclare que l’entreprise a bénéficié de la présence d’un stagiaire pour faire plus de recherche. « Cela nous permet d’examiner des concepts de haut niveau et de déterminer leur valeur. Le financement de Mitacs nous a aussi permis de maximiser nos investissements. »

Et la recherche de Joel a continué de faire ses preuves après la fin de son stage. Pendant ses études supérieures, son travail continu pour améliorer la technologie d’ensemencement a donné lieu à deux brevets additionnels pour CNH et à un emploi pour Joel.

M. Henry dit que c’est une relation qui a continué d’être rentable. « C’était merveilleux de l’avoir dans l’équipe. Il a pu continuer sa recherche sur l’ensemencement et travailler sur d’autres projets, du travail qui a donné lieu à de la propriété intellectuelle (PI) qui nous a permis de protéger nos inventions. »

« Je ne connaissais pas la valeur de la PI avant d’être à mon poste ici et dans mes études supérieures », affirme Joel. « C’est tellement important pour ces industries; nous cherchons tous ce qu’il y a de mieux et les gens peuvent réaliser des développements en quelques semaines. Il y a donc un intérêt à être le premier pour les innovations et d’être le meilleur.

« J’apprécie l’occasion que Mitacs m’a offerte. Cela m’a mené à une carrière qui est pas mal plus intéressante que ce que j’envisageais au départ. »

 


Mitacs aimerait remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Ontario, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan pour leur soutien à l’égard de Mitacs Accélération.