Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

La Saskatchewan combattra les taux d’absentéisme en reliant la santé et le bien-être à la productivité

Le secteur minier joue un rôle crucial dans l’économie de la Saskatchewan; il constitue 1 emploi sur 16 dans la province, avec une masse salariale totale de 1,5 milliard de dollars. La santé et la productivité des employés miniers a donc des bénéfices économiques et sociaux considérables pour la province, toutefois, les impacts de la santé physique et mentale sur la productivité au sein de l’industrie ne sont pas encore largement compris.

La professeure Lorna Butler et son équipe du Collège des Sciences infirmières et de l’International Centre for Northern Governance and Development de l’Université de la Saskatchewan souhaitent aborder cette question à l’aide d’un partenariat de recherche avec l’International Mineral Innovation Institute (IMII) et le programme Mitacs Accélération.

Selon des données de Statistiques Canada, la Saskatchewan menait le pays pour le nombre moyen de jours de maladie des travailleurs, à 11 jours comparativement à la moyenne nationale de 9,5. L’équipe de recherche de la professeure Butler identifie les prédicteurs de santé et de comportements de santé qui pourraient diminuer l’absentéisme et donc accroître la productivité tant des mines que de leurs employés.

« Le but de notre recherche est de déterminer des façons de promouvoir la santé et le bien-être des employés comme moyen d’accroître la productivité en reliant des lieux de travail sains avec des employés sains dans des sites miniers partout en Saskatchewan, » explique la professeure Butler.

La promotion de la santé est particulièrement importante dans les mines puisque leurs employés (surtout des hommes) sont moins susceptibles d’obtenir des examens physiques réguliers, d’obtenir des soins de santé ou d’aborder de façon proactive les questions de santé mentale de stress excessif ou de dépression à cause de divers facteurs démographiques.


Robin Thurmeier, la professeure Mary Ellen Andrews, Janet Luimes, la professeure Heather Exner-Pirot, la professeure Lorna Butler et Emmy Neuls. 

Avec du financement conjoint de Mitacs et de l’IMII, la professeure Butler a confié à une chercheure postdoctorale la visite de sites miniers en Saskatchewan afin de recueillir des données pour le projet. « De recevoir du financement de l’IMII et de Mitacs afin d’aborder la productivité de la main d’œuvre, incluant l’absentéisme et l’incapacité est un investissement dans un plan de viabilité à long terme, » dit-elle.

En tenant compte de l’importance et de l’impact économique provincial de l’industrie minière, l’acceptation par les citoyens est essentielle à cette viabilité : « La population de la Saskatchewan demande activement que l’industrie minière obtienne un "permis social d’exploitation" en ce qui a trait aux impacts environnementaux et sociaux, » explique la professeure Butler. « Nous souhaitons étendre cette attente davantage en contribuant à s’assurer que l’industrie minière de la province est le plus efficace possible pour appuyer la santé de sa main d’œuvre et de son milieu de travail. »


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Innovation PEI, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan de leur soutien à l’égard du programme Mitacs Accélération.