Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Ray Pan plante ses racines au Canada

Ray Pan est un communicateur naturel. Avec sa personnalité chaleureuse et sympathique, Ray a passé l’été à tisser des liens non seulement avec des chercheurs, mais aussi avec des entreprises locales dans le cadre de son stage de recherche Mitacs Globalink à l’École d’art interactif et de la technologie de l’Université Simon Fraser, sous la direction de Carman Neustaedter.

Étudiant en informatique au University of Electronic Science and Technology en Chine, Ray a toujours eu un grand intérêt pour les réseaux et le réseautage, tant sur les ordinateurs que chez les gens. Cet intérêt lui a bien servi puisqu’il a contribué à bâtir un système de notification à l’intention des foyers qui aide les membres de famille à assurer le suivi des tâches ménagères et des rendez-vous en plus d’informer chaque personne de son horaire personnel et des engagements partagés. 

Le système de notification fait partie d’un projet de recherche de plus grande envergure explorant la communication dans les familles par voie informatique. Ray a également pu rencontrer des gens d’affaires locaux dans le cadre de son stage, y compris deux entreprises de technologie en démarrage avec lesquelles son professeur entretient des liens de collaboration actuellement.

Dans l’ensemble, ses collaborations étroites avec d’autres chercheurs dans son laboratoire et l’expérience acquise grâce à son stage lui ont donné un sentiment d’appartenance ici au Canada. L’étudiant chinois envisage de faire une demande au programme de bourses Globalink pour obtenir du financement. Il espère revenir poursuivre son travail à l’Université Simon Fraser avec le professeur Neustaedter dès que possible.

« L’expérience m’a appris beaucoup de choses au sujet des universités canadiennes et de l’industrie, et j’ai fait tellement d’amis et de connaissances! »

 


Mitacs tient à remercier Industrie Canada, le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, le China Scholarship Council, le Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior du Brésil, le ministère de l’Enseignement du Royaume d’Arabie Saoudite, le Monterrey Institute of Technology and Higher Education et l’Université nationale autonome du Mexique et Sorbonne Universités pour leur soutien au programme Globalink.