Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

Une nouvelle colle pour les os assure le succès d’une entreprise en démarrage de Halifax

Si vous avez déjà subi une opération, vous savez le processus de rétablissement peut être lent et désagréable. Et si les chirurgiens disposaient d’un produit pouvant être utilisé lors de la réparation des os cassés qui augmenteraient le confort et accéléreraient le rétablissement après une opération tout en éliminant le besoin d’avoir recours aux plaques, aux clous et aux vis métalliques conventionnels?

Voilà justement ce sur quoi se penche Dartmouth Medical Research, une entreprise en démarrage de Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui a mis au point une technologie d’adhésif osseux et qui se concentre sur le développement et la mise en marché du produit. La « colle » proposerait une méthode simple et rapide pour soigner les fractures, particulièrement celles qui sont composées de plusieurs petits fragments qui sont difficiles à traiter de manière conventionnelle. L’adhésif retient les os ensemble tout en assurant le confort aux patients et réduisant le temps de récupération. Mais avant que ces produits ne se retrouvent entre les mains des chirurgiens, Dartmouth Medical Research doit les tester de fond en comble pour obtenir l’autorisation de sécurité et de réglementation.

Anthony Bou-FrancisEn tant qu’entreprise en démarrage dont les ressources et le budget sont limités, la compagnie s’est associée avec Mitacs et l’Université Dalhousie pour subvenir aux besoins en matière de recherche et de tests en laboratoire.

« Le programme de Mitacs nous a offert une occasion pour obtenir de l’appui pour notre projet en plus des outils, des ressources et du personnel dont nous avions besoin pour faire avancer notre technologie », explique James Drage, un des directeurs de Dartmouth Medical Research. « Nous sommes une entreprise en démarrage — nous sommes de petite taille et nous ne n’avons pas toutes les ressources nécessaires pour effectuer la panoplie de tests requise pour que nos produits se retrouvent entre les mains des personnes qui en tireraient profit. Mais en collaborant avec Mitacs, nous avons obtenu ce dont nous avions besoin — et plus. »

La jeune entreprise travaille maintenant avec son troisième chercheur étudiant par l’entremise de Mitacs; les deux chercheurs précédents occupent aujourd’hui des postes de premier plan grâce en partie à l’expérience acquise dans le cadre de leur travail avec Dartmouth Medical Research. Un de ces étudiants est Antony Bou-Francis, qui a collaboré avec l’entreprise en tant que chercheur postdoctoral à l’Université Dalhousie.

« La collaboration sur ce projet avec Mitacs m’a donné l’occasion de mettre mes connaissances en pratique et d’acquérir de l’expérience en entreprises », affirme Antony, qui travaille maintenant comme chercheur et ingénieur de validation au sein d’une compagnie de fournitures médicales. « En plus d’être très impliqué non seulement dans l’aspect de la recherche, mais aussi dans le développement du produit et de la méthodologie — de l’apprentissage qui a été inestimable et qui a été une forte valeur ajoutée à mon CV. »

« La qualité des chercheurs avec qui on a la chance de travailler grâce à Mitacs est incroyable », dit M. Drage, et il ajoute que les étudiants avec qui l’entreprise a collaboré sont très intelligents, motivés et intéressés. De plus, avec chaque nouvel étudiant, l’entreprise a tiré profit de ses nouvelles perspectives, ce qui a contribué à améliorer leur produit davantage. L’entreprise compte maintenant trois gammes de produits, auxquelles les chercheurs Mitacs ont contribué, qu’ils espèrent lancer sur le marché dans la prochaine année.

« Nous ne serions pas où nous sommes aujourd’hui sans l’appui de Mitacs et la contribution des étudiants de Dalhousie tout au long du parcours. »


Mitacs aimerait remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Ontario, le gouvernement de l’Île du Prince Édouard, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan pour leur soutien à Mitacs Accélération.