Suivre le courant des nouvelles technologies

12/13/2012
Une stagiaire du programme Accélération de Mitacs découvre de nouvelles applications pour le produit d’une entreprise

« La plupart du temps, nous nous concentrons uniquement sur la manière dont nos technologies peuvent profiter à l’équipage. Jennifer Smith, notre stagiaire du programme Accélération, nous a fait voir les choses d’un autre point de vue, ce qui nous a permis d'approfondir notre réflexion et d'envisager de nouvelles applications et diverses améliorations pour nos produits existants. » Randy Billard, chef de la direction technique et premier vice-président de Virtual Marine Technology inc.

Virtual Marine Technology (VMT) est une PME qui conçoit et fabrique des simulateurs d’embarcations de survie et d’embarcations d’intervention rapide. Les simulateurs de la société sont également utilisés dans des programmes de formation en navigation à haute vitesse commandée électroniquement. L’objectif de l’entreprise est d’accroître la sécurité des équipages navals en leur permettant, dans un milieu sûr et dans des conditions réalistes, de s’entraîner à affronter des situations d’urgence à haut risque.  VMT, qui a essaimé de l'Université Memorial, de Terre-Neuve-et-Labrador, entretient des liens étroits avec le domaine de la recherche et est constamment en quête de nouveaux moyens d’innover. L’entreprise, qui emploie actuellement 24 personnes à plein temps, fait partie intégrante de la communauté grandissante de la simulation navale à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Nous voulons améliorer nos technologies et pour ce faire, nous devons nous embaucher de meilleurs experts », soutient M. Billard, qui est devenu un fervent partisan de Mitacs après avoir recruté comme stagiaire Jennifer Smith, une étudiante à la maîtrise de la faculté de génie et de sciences appliquées de l'Université Memorial. « Les stages de Mitacs profitent à toutes les parties, poursuit-il. Les étudiants peuvent mettre en application leurs connaissances technologiques en répondant à des besoins industriels réels, de sorte que leurs recherches débouchent sur des solutions concrètes. Pour leur part, les entreprises peuvent améliorer leurs technologies en ayant accès à du personnel hautement qualifié pour assister leurs équipes de travail. »

La recherche de Mme Smith, nommée « Facteurs humains », est à l'origine d'une relation de collaboration devenue permanente entre l’Université Memorial, l’Université de Chalmer (Suède) et VMT. La stagiaire a commencé par se rendre à l’Université Chalmer pour y découvrir la manière dont on y utilisait les technologies de VMT.  Après avoir mené des entrevues individuelles, visité des navires et effectué de la recherche industrielle approfondie, elle est rentrée à St. John’s pour analyser ce qu’elle avait appris et déterminer les avenues présentant le meilleur potentiel de développement, c'est-à-dire les domaines d'acquisition des compétences et du transfert des connaissances.

Mme Smith a ensuite mis au point deux prototypes conceptuels de simulateurs améliorés et a produit un rapport sur de nouveaux usages éventuels des technologies de VMT. Son rapport indiquait les manières dont le logiciel de formation de VMT pourrait être employé pour effectuer davantage que de la formation de personnel de navigation. « Elle a pris pour point de départ un logiciel principalement utilisé à des fins de formation pour créer une partition s’appliquant au design et à la conception d’outils de recherche », explique M. Billiard.

VMT conseille aux entreprises qui envisagent de poser leur candidature au programme Accélération de Mitacs de profiter du stage pour établir un maillage permanent entre leur entreprise et une université locale. « Les universités souhaitent que leurs recherches puissent être appliquées à des situations réelles, tandis que les entreprises tentent constamment d'être à la fine pointe de leur domaine d'activités, explique M. Billiard. À ces entreprises et à ces chercheurs qui hésitent à s'engager dans ce projet, je conseille vivement de faire le grand saut. »

Pendant son stage, Mme Smith s’est servie de ses expériences professionnelles passées pour approfondir ses connaissances de l'industrie de la simulation navale et étendre son champ d’expertise au bénéfice de sa carrière future. « Les expériences que j'ai vécues à Chalmer et chez VMT m'ont permis de prendre la pleine mesure des défis de l'industrie navale et l'envergure des efforts qu’exigent le développement et la commercialisation des outils de formation navale, relate Mme Smith. Je possède maintenant une bonne compréhension de la place que pourraient occuper mes recherches dans cette industrie et des aspects auxquels elles pourraient s’appliquer pour produire les résultats les plus probants. »

 

 

 


Contact pour les médias
 

Heather Young
Directrice, Communications
Mitacs
hyoung@mitacs.ca
604-818-0020