Agrégation et enlèvement des nano-microplastiques par l’entremise de sels métalliques préhydrolysés et de polymères organiques : impact d’une préoxydation par l’ozone et d’une préexposition aux rayons UV sur l’efficacité d’agrégation

La production mondiale annuelle de plastiques est estimée à plus de 335 millions de tonnes et risque de doubler d’ici 20 ans. De cette production, moins de 26 % est actuellement recyclé; plus de 74 % de ces plastiques sont donc redirigés à l’enfouissement ou relargués dans l’environnement. Il est clair que l’accumulation des plastiques dans les eaux de surface pose un enjeu important sur la santé publique et menace les écosystèmes aquatiques.