Agrégation et enlèvement des nano-microplastiques par l’entremise de sels métalliques préhydrolysés et de polymères organiques : impact d’une préoxydation par l’ozone et d’une préexposition aux rayons UV sur l’efficacité d’agrégation

La production mondiale annuelle de plastiques est estimée à plus de 335 millions de tonnes et risque de doubler d’ici 20 ans. De cette production, moins de 26 % est actuellement recyclé; plus de 74 % de ces plastiques sont donc redirigés à l’enfouissement ou relargués dans l’environnement. Il est clair que l’accumulation des plastiques dans les eaux de surface pose un enjeu important sur la santé publique et menace les écosystèmes aquatiques. L’une des méthodes actuelles pour limiter leur relargage dans l’environnement consiste en l’agrégation/coagulation suivie d’une décantation lors du traitement des eaux usées.
L’objectif du projet consiste à comprendre les interactions entre certains coagulants prometteurs et divers microplastiques afin de maximiser l’abattement de ces microplastiques lors de la décantation. Ce projet permettra notamment à notre partenaire (Kemira) de se positionner quant aux coagulants devant être recommandés lorsque les contaminants cibles sont les microplastiques.

Intern: 
Mathieu Lapointe
Faculty Supervisor: 
Nathalie Tufenkji
Province: 
Quebec
University: 
Partner: 
Partner University: 
Program: