Enquête sur l’état actuel de la productivité, des interdépendances et des conflits juridictionnels dans l’industrie de la construction : vers des alliances d’avenir

L’industrie de la construction est un secteur majeur au Québec puisqu’elle représente à elle seule 13% du PIB et 1 emploi sur 20. Cependant, la réglementation qui l’encadre pose quelques difficultés. Cette réglementation date de 1968 et il s’agit de la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’oeuvre dans l’industrie de la construction, ou loi R-20. La problématique soulevée dans cette étude est la partie de cette loi relative à la formation obligatoire pour les vingt-cinq métiers du bâtiment. En effet, ce nombre exagéré de métiers à formation obligatoire a de nombreux impacts significatifs : augmentation du nombre de contrats à signer, augmentation des coûts et des délais de réalisation d’un projet, difficulté de coordonner les travailleurs sur le chantier, moins de polyvalence des travailleurs, diminution de la motivation et de la fierté du travail accompli pour les travailleurs qui ne se participent qu’à une partie infime de l’ouvrage, etc. L’objectif de cette recherche est donc de mettre en avant ces points faibles et de proposer des recommandations afin d’y remédier et de faciliter l’introduction d’innovations.

Intern: 
Nolwenn Gautier
Faculty Supervisor: 
Constantine Katsanis
Project Year: 
2014
Province: 
Quebec
Discipline: 
Program: