La Banque Royale du Canada (RBC) a peut-être trouvé une solution à l’exode des cerveaux canadiens. Son unité de recherche et développement, Borealis AI, qui appuie l’exploration dans les secteurs de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle, a constaté par hasard qu’elle pouvait maintenir en poste des chercheurs talentueux au Canada en travaillant avec Mitacs.

Le défi

Dans le domaine de l’intelligence artificielle, la rétention des meilleurs talents représente l’un des plus gros défis à relever de nos jours. Depuis la création de l’entreprise en 2015, Borealis AI s’est associée à Mitacs pour soutenir le désir d’innovation de RBC par la collaboration universitaire. En plus de trouver des solutions aux problèmes spécifiques associés à l’apprentissage machine, Borealis AI est peut-être tombée sur la solution à une des plus grandes difficultés dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) au Canada — la rétention des meilleurs talents.

La solution

Borealis AI a ouvert ses premiers bureaux à Toronto et à Edmonton, puis a embauché des stagiaires de Mitacs dans le cadre de projets de recherche réalisés avec l’Université de Toronto et l’Université de l’Alberta. Borealis AI a immédiatement pu constater la valeur des stagiaires, et accéder à de jeunes chercheurs talentueux dans le domaine de l’IA.

Grâce à un accès aux membres du corps professoral spécialisés et aux laboratoires, les stagiaires se sont révélés essentiels à la réussite de l’entreprise. Depuis, Borealis AI a élargi sa collaboration avec les stagiaires de Mitacs et les universités d’un océan à l’autre. À l’aide du financement de Mitacs, Borealis AI peut offrir des salaires plus concurrentiels.

L’impact

Le partenariat Borealis AI–Mitacs a une incidence positive sur de nombreuses parties prenantes. Les étudiants acquièrent de l’expérience en entreprise, ainsi que des compétences techniques, en s’appuyant sur ce qu’ils ont appris en classe et en laboratoire. Borealis AI a accès à des talents potentiels très tôt dans la carrière d’un chercheur, de sorte qu’elle peut développer et préparer les meilleurs talents dans le domaine de l’intelligence artificielle. Deux anciens stagiaires de Mitacs travaillent actuellement à temps plein au sein de l’entreprise.

En formant des personnes qualifiées dans le domaine de l’intelligence artificielle et en créant des perspectives d’emploi pour les diplômés canadiens, ce partenariat présente également des avantages pour la société et contribue à empêcher les meilleurs chercheurs du Canada de chercher du travail dans le domaine de l’intelligence artificielle à l’étranger.