Production et viabilité des graines d'épinette noire dans la forêt boréale du Québec

L'écologie de la reproduction de l'épinette noire dans les forêts nordique est peu compris. En particulier, il existe un manque général de données sur la production et la maturation des cônes / graines en fonction des variables climatiques, des caractéristiques abiotiques et des caractéristiques biotiques. Aucune étude n'existe actuellement pour quantifier ces différences sur un grand gradient longitudinal de température, de précipitation ou de régime des feux.

Établissement de liens entre les changements climatiques anticipés et la classification écologique d’une portion de la forêt boréale et tempérée de l’Ouest du Québec

Cette demande porte sur les changements de végétation anticipés sous l'effet des changements climatiques, à la jonction entre le domaine de la sapinière à bouleau jaune (forêt tempérée) et celui de la sapinière à bouleau blanc (forêt boréale) (Figures 1 et 2). Nous quantifierons les différences entre le climat actuel et celui qui prévaudra dans le futur (stress climatique) dans les 4 régions écologiques à l’étude. Les régions écologiques actuelles (ex. 5b) seront mises en relation avec les régions où le climat estimé sous l’effet des changements climatiques est actuellement observé (ex.

Effet de la sévérité des feux sur la dynamique forestière en pessière noire et évaluation du rendement forestier 10 ans après une coupe partielle en pessière à mousses

La forêt boréale représente avec ses 26% des forêts mondiales un des biomes les plus étendus de la planète. Ainsi, par ses capacités à purifier l’air et réguler le climat, les forêts boréales sont susceptibles de jouer un rôle de poumons. Cependant, en forêt boréale, les échanges atmosphère-biosphère de carbone sont directement influencés par les régimes de feu et l’aménagement forestier, deux perturbations intégrales de ce biome.

Caractérisation et valorisation de la fibre du bois et de la biomasse contaminée

Le développement économique de plusieurs régions du Québec et du Canada dépend à la fois d’une utilisation rationnelle du matériau bois et de la valorisation de toute sorte de matières bioressourcées. Le projet de recherche propose d’explorer différentes technologies de caractérisation et de valorisation de la fibre du bois et de la biomasse contaminée.

Contrôle de la croissance des arbres en milieu urbain et péri-urbain

Le contrôle de la croissance des arbres est une activité très importante pour Hydro-Québec puisqu’il assure la qualité et l’efficience de son réseau de distribution d’électricité.

Potentiel d'utilisation du bois d'essences indigènes nordiques imprégné au méthacrylate de méthyle (MMA) pour les boiseries de canots

Les travaux de recherche appliquée visent à évaluer le potentiel du bois imprégné au polymère provenant d'essences indigènes nordiques (région de l'Abitibi) pour les boiseries de canots. L'application visée est les accessoires des canots et non la coque des canots. L'essence majoritairement utilisée par l'industrie du canot est le frêne blanc. Le partenaire désire utiliser une ressource locale, plus facile à obtenir et plus durable que le frêne.

Effets des pratiques d’organisation spatiale de la récolte forestière sur la performance financière via une approche de benchmarking

Ce projet de recherche vise à identifier et documenter les meilleurs pratiques de gestion et d’exploitation de la ressource forestière par le biais d’une approche de benchmarking (approche de performance comparé) afin d’améliorer la compétitivité de certains Unités d’aménagement (UA) forestières et de contribuer à assurer la pérennité de l’industrie forestière.

Effet des changements climatiques anticipés sur les bryophytes en forêt boréale mixte

Les changements climatiques influencent la distribution des espèces. Notre étude souhaite étudier cet effet en divisant le climat en deux périodes : climat passé (1950-1980) et actuel (1980-2010) sur la base du basculement des températures mondiales en 1980. Cette étude est réalisée en forêt boréale et se concentre sur les bryophytes (mousses, hépatiques et sphaigne) qui en sont des éléments structurants fondamentaux. Nous souhaitons étudier la distribution des bryophytes en réponse au climat et identifier des espèces bioindicatrices des variations climatiques.

Maintien de la productivité des pinèdes grises en forêt boréale

Les peuplements de pins gris sur sables sont des stations forestières peu résilientes en cas de perturbation ou de changement dans la dynamique de végétation. Dans certaines conditions, l’aménagement forestier peut favoriser le basculement d’une forêt productive vers un état de clairière ouverte. En identifiant les facteurs en cause dans le déficit de croissance du pin gris, cette étude vise à déterminer des indicateurs utiles pour prévenir la perte de productivité sur ces sites. Le maintien de la ressource forestière est un des fondements de l’aménagement forestier durable.

Développement de revêtements retardateurs de flamme auto-stratifiant

Ce projet permettra de préparer des revêtements extérieurs pour le bois possédant plusieurs caractéristiques nécessaires (résistance aux UV, résistance à l?eau, résistance au feu, etc.) à une utilisation plus accrue du bois, que ce soit pour des applications résidentielles, commerciales, industrielles, etc. Ce projet vise le développement de revêtement appliqués en une seule couche mais comportant plusieurs fonctions essentielles à la bonne performance des produits du bois.

Pages