Célébration de 1 500 stagiaires en 2018 et de 20 ans de collaboration

Les stages de Mitacs facilitent les liens entre des étudiants de l’université et des partenaires non universitaires à travers le Canada. Les organismes partenaires obtiennent l’immense avantage du soutien en recherche de haute qualité et rigoureux et accèdent à des connaissances avant-gardistes du milieu postsecondaire, qui pourraient ne pas être accessibles autrement.

La science de la stigmatisation

La question a attiré des chercheurs de diverses disciplines, incluant Danielle Benesch qui examine comment les perceptions de libre arbitre pourraient avoir un impact sur notre réponse à la crise des surdoses. Danielle, une stagiaire Mitacs de l’Universität Osnabrück en Allemagne a étudié le libre arbitre et la prise de décisions depuis des années. Elle s’est rendue au Canada cet été pour travailler sur un projet supervisé par le professeur Eric Racine de l’Université de Montréal afin d’examiner la relation entre les perceptions du libre arbitre et la dépendance.

Une nouvelle voix pour les réfugiés au Canada

Le Canada a toujours accueilli des réfugiés, mais en raison de la hausse récente du nombre de réfugiés, l’infrastructure a de la difficulté à suivre. Les petites villes manquent souvent de ressources, tandis que les réfugiés ne disposent pas de l’ensemble de compétences nécessaires pour s’intégrer. Sarah Alkholb est partie de l’Arabie saoudite pour se rendre à Saskatoon cet été afin d’aborder un des aspects de ce problème.

Une entreprise en démarrage de l’Ontario engage les employés avec des jeux vidéo

La firme de développement organisationnel ontarienne ODScore s’est posé la question. Sauf qu’au lieu d’utiliser de vrais jeux vidéo pour motiver les employés de ses clients, elle utilise les principes qui rendent les jeux vidéo palpitants pour engager les employés au travail.

Donc lorsqu’elle a souhaité élaborer un nouveau service pour s’attaquer à de plus gros changements organisationnels, ODScore s’est tournée vers l’institut des jeux de l’Université de Waterloo pour une expertise renouvelée.

L’éducation antidrogue devient philosophique

Comment les jeunes gens d’aujourd’hui peuvent-ils être éduqués par rapport aux périls de l’utilisation des drogues sans utiliser la peur? Comment pouvons-nous les aider à explorer leurs questions sur les drogues et à développer leur capacité à survivre dans une société où les gens utilisent des drogues?

Une stagiaire en génie biomédical marie réadaptation, robotique et médias sociaux

Il avait présenté sa demande l’année précédente et réalisé un projet de recherche à Montréal.

Se fiant aux renseignements pratiques fournis par son ami, Laura a décidé de soumettre une demande. Elle a été affectée à un projet supervisé par Mike Van der Loos du Département de génie mécanique de l’Université de la Colombie-Britannique. Laura travaille au laboratoire CARIS, où l’on effectue de la recherche expérimentale dans le but de faire progresser la science des interactions humain-robot.

Examen des principes directeurs de l’architecture quasi vivante

L’architecture quasi vivante est un nouveau concept qui intègre des caractéristiques biologiques afin que les environnements soient plus réceptifs aux personnes qui les occupent. Les installations créées par PBAI sont de mini‑écosystèmes — couches biologiquement actives et chimiquement infuses — qui produisent des réactions chimiques comme l’osmose. Elles réagissent et se transforment littéralement en fonction des personnes qui les habitent.

Roberta Cauchi Santoro : reconstituer l’histoire de London

Après s’être installée à London, il y a sept ans, Roberta s’est intéressée à certains édifices historiques qui se dressent dans les environs du centre-ville et dans la rue Dundas, artère historique de la ville. Curieuse de découvrir les raisons pour lesquelles ces richesses architecturales du début de l’ère victorienne étaient en friche, et souhaitant comprendre le rôle passé de ces bâtiments, Roberta s’est alliée à Jenn McLean, directrice du Développement des affaires de Mitacs.

L’attrait d’une visibilité de recherche à l’échelle internationale amène un étudiant indien au Québec

Chez lui, en Inde, Saumya terminera bientôt une formation de cinq ans combinant un baccalauréat en génie électronique et électrique, d’une part, et une maîtrise en économie, d’autre part, à l’Institut de sciences et de technologies de Birla.