Le cœur à la recherche

Diego fréquente le campus de Guadalajara de l’Institut de technologie et d’études supérieures de Monterrey, au Mexique. Il y décrochera bientôt un diplôme de premier cycle en biotechnologies. Attiré dans ce champ d’études par son intérêt initial pour l’ADN, il s’oriente maintenant vers des études de maîtrise, une décision motivée par la possibilité que ses recherches puissent avoir une incidence sur la vie de personnes en chair et en os.

Une jeune entreprise pharmaceutique canadienne se fortifie

Cependant, les coûts de recherche et de développement des produits de santé naturels se révèlent souvent faramineux en raison des évaluations et des vérifications rigoureuses auxquelles ils doivent être soumis avant de se trouver sur nos tablettes.

Face à ce défi, l'entreprise phytopharmaceutique biotechnique albertaine SinoVeda s'est tournée vers le programme Accélération de Mitacs pour obtenir de l'aide en prévision de l'évaluation de son plus récent supplément de calcium, qui traverse actuellement la phase des essais cliniques.

Collaborer pour trouver un vaccin contre le cancer

Les travaux d’Immunovaccine, qui visent à développer un nouveau vaccin contre le cancer basé sur un antigène particulier, requéraient une expertise de recherche qui aiderait l’entreprise à comprendre la manière dont l’antigène en question s’exprime sur le plan moléculaire dans différents types de cancers. L'entreprise s'est tournée vers Olga Hrytsenko, chercheuse postdoctorale de l'Université Dalhousie, pour obtenir cette expertise.

Appliquer dans le monde réel les compétences du programme Étapes

 Dans le cadre de ses recherches, ce doctorant de la Faculté de physiologie et de pharmacologie de l’Université de Western Ontario s’intéresse aux mécanismes moléculaires qui prédisposent les nouveau-nés souffrant d’insuffisance pondérale aux maladies cardiovasculaires à l’âge adulte.

Une direction plus claire en recherche sur les maladies

Le projet a permis de mettre au point un incubateur à moteur qui permet aux chercheurs d'observer plusieurs jours d'affilée sous microscope des cellules vivantes en processus d'étirement.  Les travaux du stagiaire pourraient aider à soigner une terrible maladie de la peau appelée épidermolyse bulleuse simple, qui se caractérise par l'apparition de vésicules épidermiques.  Vous trouverez ci-dessous un entretien exclusif avec M. Haddad, récipiendaire du prix Mitacs pour la recherche de qualité exceptionnelle d'un(e) stagiaire postdoctoral.

Voyage tous azimuts au Canada

Depuis son séjour  au Canada en 2010, dans le cadre d’un camps d'immersion en anglais, Barbara Paes, de l’Université du Brésil, recherchait une occasion de revenir au pays. C'est pourquoi elle s'est empressée de poser sa candidature pour l'obtention  d'un stage Globalink, après qu’une amie lui eut parlé du programme, à moins d'une semaine de la fermeture pour le dépôt des candidatures. Maintenant étudiante au Brain Research Center de l'Université de la Colombie-Britannique, Barbara revit son histoire d’amour avec le Canada.

AllerGen donne un souffle nouveau à son symposium annuel grâce à l'un des ateliers Étapes de Mitacs

Dans le cadre de l'atelier Mitacs Étapes , les quelque 50 stagiaires d’AllerGen ont eu l'occasion d'apprendre comment bâtir et rafraîchir leurs réseaux actuels, afin d’en tirer le meilleur parti. Les bénéfices de la formation ont été quasi instantanés ! Plusieurs participant(e)s ayant indiqué avoir appliqué les notions acquises, peu après l’atelier. Michelle Harkness, coordonnatrice du personnel hautement spécialisé et des initiatives chez AllerGen, a qualifié l’atelier Réseauter pour réussir d’« énergique et synchronisé ».

Une occasion de croître grâce à Globalink

Mais lorsqu’il s’est retrouvé dans un laboratoire du département de biochimie et de biologie moléculaire de l’Université de la Colombie-Britannique, à examiner des mutations protéiniques causant l’arythmie cardiaque, il a compris qu’il lui restait encore beaucoup à apprendre.

Un partenariat avec Mitacs Accélération assure un financement important pour développer des semelles pour diabétiques

Selon les estimations, le traitement de cette seule maladie entraînera d’ici 2020 des coûts de 16,9 milliards de dollars par an pour le système de santé canadien. En réponse à cette situation, la société Orpyx Medical Technologies de Calgary travaille à mettre au point un produit qui suscite l’intérêt des acteurs du domaine des technologies de traitement du diabète.

Tomber en amour avec le Canada

Aarya, une étudiante de troisième année en biologie, espérait pouvoir affiner ses compétences en laboratoire et ses connaissances dans le domaine de la recherche en sciences biologiques avant de terminer sa dernière année d’études et d'obtenir son diplôme.

Pages