Revitaliser les langues autochtones grâce aux outils numériques

Lorsque Annalena Felber est venue d’Allemagne pour rejoindre l’Université de la Saskatchewan à l’été 2017 afin de travailler avec la professeure adjointe Marguerite Koole, elles avaient en tête un tout autre projet de recherche d’été.

Une application conviviale pour mesurer l’autisme

Le trouble du spectre de l’autisme renvoie à une vaste gamme de conditions caractérisées par des difficultés associées aux aptitudes sociales, aux comportements répétitifs, à la parole et à la communication non verbale. Ce trouble jadis mécompris touche une large gamme de compétences et de comportements de communication.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, un enfant canadien sur 66 reçoit un diagnostic d’autisme.

« La recherche et l’innovation sont importantes ici »

Rui a postulé à un stage de recherche Mitacs Globalink à l’été 2014, en espérant être accepté à l’école des arts interactifs et de la technologie (SIAT) à SFU. Il a été accepté au stage, qui serait supervisé par le professeur agrégé Carman Neustaedter pour étudier l’informatique interactive et le design.

Les données volumineuses s’attaquent au crime en Saskatchewan

Mais à présent, un partenariat entre une équipe de chercheurs du Département d’informatique de l’Université de Régina et ISM Canada met au point de nouveaux outils qui utilisent des « données volumineuses » afin de lutter contre la criminalité dans les rues grâce à de l’information tirée du monde virtuel.

À la recherche d’une solution axée sur les données volumineuses

Protéger les enfants et les adolescents contre la cyberintimidation

Bien que son système de filtrage soit en mesure de déceler avec une grande précision les messages de clavardage à contenu malveillant, Two Hat Security désirait mettre en application des algorithmes d’apprentissage automatique  pour déceler automatiquement tout contenu négatif. Pour l’aider à relever son défi en matière de recherche, l’entreprise a opté pour un stage Mitacs Accélération avec Ken Dwyer, un candidat au doctorat en sciences informatiques de l’Université de l’Alberta.

Bien placé pour réussir

Toutefois, son expérience l’a amené à changer de point de vue. « Dans une grosse entreprise, on n’a pas beaucoup l’occasion de prendre des décisions qui auront pour effet d’améliorer une technologie. »

Rohit était venu au Canada en 2012 en vue d’obtenir un MBA spécialisé en entrepreneuriat à l’Université de Victoria. Dans le cadre de son programme, il a effectué un stage Accélération de Mitacs avec Limespot, une jeune entreprise de commerce électronique comptant cinq employés, totalement l’opposé de l’expérience qu’il avait vécue chez Blackberry.

Inspirer les jeunes auteurs

Deux étudiantes de doctorat en sciences informatiques de l’Université de l’Alberta, Neesha Desai et Kit Chen, ont longuement réfléchi à cette question.

« Je n’ai rien trouvé », affirme Neesha en riant. « Mais Kit a pensé à quelque chose. »

Ayant fait ses études à Silicon Valley, le lieu de naissance de nombreuses jeunes entreprises, Kit savait immédiatement ce qu’elle ferait si elle n’avait pas de craintes : elle lancerait une entreprise.

Un moyen visuel de comprendre et d’analyser de grandes quantités de données scientifiques

Envenio Inc. est une entreprise en démarrage de Fredericton qui met au point des solutions logicielles en mécanique des fluides numérique (MFN) pour les ingénieurs. La MFN est utilisée dans bon nombre d’industries pour simuler la physique complexe des liquides et des gaz dans un environnement virtuel. On trouve des applications de la MFN dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile, de la défense, de la transformation et du génie maritime.

Une stagiaire met au point une application d’identification faciale pour Google Glass

Depuis son très jeune âge, Shefali Garg s’intéresse à la conception et à la technologie. Cet été, elle vit sa passion à titre de stagiaire de recherche du programme Globalink à l’Université de Waterloo. Travaillant sous la supervision du professeur Shi Cao du Département du génie de la conception de systèmes, Shefali met à profit ses connaissances en informatique pour participer à la conception d’une nouvelle application d’identification faciale pour Google Glass — une sorte de « technologie portable » — comme des lunettes avec un visiocasque.

Établir des contacts pour améliorer la connectivité sans fil

À titre de doctorant au département de conception des systèmes et de génie informatique à l’Université Carleton, à Ottawa, la recherche de Hassan visait l’étude de l’efficacité des systèmes sans fil et de trouver des façons nouvelles et meilleures pour assurer l’approvisionnement optimal des ressources du réseau des systèmes cellulaires et Wi-Fi.

Pages