L’innovation contre la prolifération d’algues qui peuvent tuer les poissons

Au moment de terminer son doctorat en génie de la conception des systèmes à l’Université de Waterloo, Jason Deglint, 31 ans, a décidé de s’attaquer à un problème qui coûte environ 2 milliards de dollars en dommages et en pertes à l’industrie de l’aquaculture : la prolifération d’algues nuisibles qui tuent les poissons.