Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
août 2017

Assurer la sécurité sismique, une poutre à la fois

Il travaille pour le professeur Tony T.Y. Yang et l’étudiant au doctorat Fabrício Bagatini Cachuço au département de génie civil de l’Université de la Colombie-Britannique en partenariat avec l’Institut canadien de la tôle d’acier pour le bâtiment.

Tao aide à développer un système structurel qui réduira les dangers dans les bâtiments industriels, qui contiennent souvent de l’équipement lourd, pendant un tremblement de terre.

La première tâche de Tao est d’examiner les bleus de bâtiments industriels, spécifiquement ceux qui entreposent des ponts roulants afin de mieux comprendre leur conception et leur comportement sismique. C’est une étape importante, car les ponts roulants peuvent changer la façon dont un édifice bouge et réagit à un tremblement de terre.

« Notre principal but est de s’assurer que ces bâtiments industriels, et les personnes à l’intérieur, sont en sécurité, » dit Tao. « La première étape est de comprendre comment ces ponts roulants se comporteront pendant un tremblement de terre. »

De là, il travaillera avec des chercheurs pour conceptualiser un système qui stabilisera mieux les bâtiments et leurs ponts roulants pendant un tremblement de terre. Éventuellement, la technologie sera validée en utilisant des installations d’essai.

À l’extérieur du laboratoire, Tao a été occupé à explorer les distractions visuelles et sonores de Vancouver, notamment un concert d’Ed Sheeran et du kayak à Deep Cove.

Il évalue aussi la possibilité de poursuivre ses études à cause de ce stage. « Avant de venir au Canada, je n’avais pas pensé faire une maîtrise ou un doctorat. Maintenant que je suis ici et que je travaille avec des étudiants des cycles supérieurs, j’ai réfléchi à la question, » dit Tao.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique de leur soutien à l’égard du programme de stages de recherche Globalink dans cet article.

À l’échelle du Canada, le programme de stages de recherche Globalink reçoit également le soutien du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba. 

De plus, Mitacs a le plaisir de travailler avec les partenaires internationaux suivants pour soutenir le programme Globalink : Universities Australia; China Scholarship Council, Campus France, le service d’échange universitaire allemand, le secrétariat d’éducation publique du Mexique, Tecnológico de Monterrey et l’Université nationale autonome du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la Tunisie et Mission universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.