Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
janvier 2017

Carte postale de l’Inde : Le nanocomposite d’un étudiant de l’Université de Waterloo détecte et récupère le mercure dans l’eau contaminée

La contamination de l’eau causée par les effluents des mines, des fonderies et d’autres industries métallurgiques est une menace sérieuse à la vie humaine et à l’environnement. En tenant compte de cette menace, le développement de matériaux intelligents pour la surveillance et la dépollution in situ des ions de métaux lourds dans l’eau est en grande demande.

Sous la supervision du professeur Michael K.C. Tam du département de génie chimique de l’Université de Waterloo, j’ai travaillé au développement de nanocomposites novateurs fondés sur des nanomatériaux durables qui peuvent enlever les contaminants des eaux usées. Le laboratoire du professeur Tam se spécialise dans la conception et le développement de matériaux novateurs fonctionnels fondés sur des nanomatériaux et polymères écologiques.

Via le bureau de la recherche de l’université, j’ai découvert la Bourse de recherche Globalink et comment elle peut soutenir des activités de collaboration de recherche internationales. À partir de là, le professeur Tam et moi avons entamé une collaboration avec le laboratoire de recherche du professeur Thalappil Pradeep à l’Institut indien de technologie de Madras. Le professeur Pradeep et ses collègues sont des experts dans le développement de nanocomposites et de nanoamas de métaux nobles qui démontrent une grande sélectivité et sensibilité aux contaminants.

Sous la supervision des deux professeurs, j’ai travaillé avec un groupe d’étudiants du groupe de recherche du professeur Pradeep pour développer un nanocomposite intelligent qui peut simultanément détecter et récupérer les ions de métaux lourds dans l’eau. Ses nanocomposants aident à l’adsorption (l’adhérence de molécules à une surface) efficace et à la fixation d’ions de métaux lourds, tels que le mercure, dans l’eau contaminée.

Le nanocomposite fluoresce avec une émission rouge clair sous la lumière UV; toutefois, lors de l’adsorption d’ions de mercure dans l’eau, cette fluorescence s’éteint. Ce qui signifie que la fluorescence disparaît et fournit une indication visuelle utile de l’efficacité du nanocomposite tant pour la surveillance et la dépollution in situ de l’eau contaminée.

Le succès du projet a mené à une demande de brevet indien conjointe entre les laboratoires des professeurs Pradeep et Tam ainsi qu’à une publication dans le journal Sustainable Chemistry and Engineering de l’American Chemical Society. En plus de ces accomplissements, mon expérience de la Bourse de recherche Globalink a grandement contribué au développement de mes compétences en recherche et en relations interpersonnelles.


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada et le gouvernement de la province du Québec pour leur soutien à l’égard du programme de Bourses de recherche Globalink. De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer ce programme, notamment Campus France et Inria de la France, le ministère du Développement des ressources humaines (MHRD) de l’Inde et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Tunisie, Japan Society for the Promotion of Science ainsi que la Mission Universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.