Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juin 2014

Carte postale du Brésil : une étudiante de premier cycle de l’UCB porte ses travaux jusqu’à Curitiba

Ma première semaine à Curitiba, au Brésil, fut révélatrice.

J’en suis à ma troisième année au programme de biologie animale appliquée de l’UCB, et j’ai toujours voulu élargir mes horizons en voyageant à l’étranger.

Après qu’un conseiller aux programmes m’eut parlé des Bourses de recherche Mitacs Globalink, j’ai décidé de faire ma demande. Ces bourses de recherche servent à financer les frais de voyage et d’hébergement d’étudiants canadiens de premier cycle ou des cycles supérieurs qui souhaitent aller mener des travaux de recherche à l’étranger.

Durant les trois prochains mois, j’habiterai et étudierai à Curitiba, une cité de près de deux millions d’habitants qui est la plus grande ville de l’état de Paranà . Mon travail de terrain se déroulera dans la petite ville de Campo Largo, située tout près de Curitiba.

Le plus grand défi que j’ai eu à affronter en arrivant ici est la barrière de la langue. Je fais tout mon possible pour vite apprendre le portugais ! J’éprouve beaucoup de plaisir à voir les Brésiliens sourire lorsque je m’adresse à eux en prononçant des phrases portugaises que j’ai récemment apprises.

Ma recherche traite du comportement des chiens errants, de leur bien-être et du réseau de liens complexes qu’ils entretiennent avec d’autres animaux et avec les gens de leur communauté.

L’on trouve à Campo Largo un groupe particulier de chiens errants appelé « chiens communautaires ». Les membres de la communauté s’occupent des chiens du voisinage, même si ceux-ci sont libres d’errer dans les rues et qu’ils n’ont pas de propriétaire ou de gardien réel. J’étudie notamment l’emploi du temps comportemental de ces chiens. J’observe leur interaction avec les gens et je compare la dynamique sociale entre les meutes de chiens et les sujets qui demeurent solitaires.

Il est souvent difficile de trouver des programmes de bourses prêts à financer la recherche au premier cycle. Après avoir entendu parler des Bourses de recherche Mitacs Globalink, j’ai soumis avec succès ma candidature avec l’aide de mes professeurs superviseurs de l’UCB et de l’Université fédérale de Paranà .

Mitacs Globalink me permettra ainsi d’explorer tous les axes de la recherche sur le bien-être animal que je n’aurais jamais cru pouvoir aborder. Aussi, j’aurai l’occasion d’établir des liens solides avec des chercheurs du Brésil.

Au cours des prochains mois, je souhaite me concentrer sur la collecte des données nécessaires à ma recherche, mais je tiens aussi à en apprendre davantage sur la culture brésilienne et à m’imprégner de la beauté du pays. J’espère que ce séjour me permettra d’évoluer à titre d’étudiante, mais aussi en tant que chercheuse en bien-être animal, pour que je puisse partager mes expériences avec mes collègues et les employés avec qui je travaille à Vancouver, au Canada.

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pourriez vous aussi aller effectuer de la recherche à l’étranger, consultez en ligne la rubrique desBourses de recherche Mitacs Globalink.