Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
février 2013

Combattre les incendies avant même qu’ils se déclarent

Chaque année, des milliards de dollars sont investis de par le monde dans la construction d'immeubles des plus novateurs, chaque fois plus gros et plus hauts que leurs prédécesseurs. Cependant, à quoi bon construire des bâtiments de cette envergure si le simple craquement d’une allumette suffit à les détruire ?

Parsons Brinckerhoff Halsall inc., une firme de génie-conseil torontoise spécialisée dans la construction d’immeubles, a relevé d'importants risques d'incendie dans les bâtisses de ses clients et s'est adressé au programme Accélération de Mitacs pour accéder à l'expertise nécessaire pour s’attaquer à ce problème. « Peu de gens dans l’univers du génie structural consacrent leur carrière à la recherche en matière d’incendie, constate Michael Buckley, vice-président chez Halsall. C’est pourquoi nous avons si vite saisi l’occasion d’embaucher un stagiaire diplômé de l’Université Queen’s par l’entremise du programme Mitacs Accélération. »

Le programme de Mitacs a mis en contact Halsall et Greg Shier, un étudiant à la maîtrise du Département de génie civil de l’Université Queen’s, afin qu'il mette son savoir spécialisé au service de l’entreprise. Les recherches de M. Shier  à l’université portent sur les matériaux employés dans la construction d’immeubles — en particulier les poutres d’édifices de grande hauteur — et sur la manière dont divers procédés de durcissement peuvent améliorer de façon déterminante la solidité structurale des bâtiments soumis à des températures élevées, comme c'est le cas lors d’incendies majeurs.

Le projet de recherche visait à mettre au service de Halsall les connaissances spécialisées en génie des incendies de son stagiaire pour facilement les intégrer au portfolio de l’entreprise. Pendant son stage, M. Shier a développé une méthode de classement des matériaux employés dans la construction d'immeubles. Cette méthode était basée sur le degré de résistance au feu des matériaux et sur des données liées à leurs coûts d'assemblage. Le stagiaire a compilé dans un rapport exhaustif ces renseignements ainsi que d'autres données de recherche pertinentes. Résultat : Halsall utilise maintenant ce rapport pour montrer précisément à ses clients comment l’entreprise arrive à construire des immeubles plus sûrs et plus économiques que ceux de ses concurrents.

Son exposition à un environnement de travail industriel a permis à M. Shier de découvrir en quoi ses vastes recherches théoriques peuvent véritablement faire une différence sur le terrain. « Grâce à Mitacs Accélération, j’ai eu la chance de travailler en recherche et développement au service d’une entreprise et de mener à terme un projet qui, autrement, n'aurait peut-être pas pu être bouclé », explique-t-il. M. Shier achève actuellement la rédaction de sa thèse de maîtrise, laquelle est beaucoup plus complète qu'auparavant grâce à la perspective et aux exemples concrets qu’a observés son auteur au cours de son stage chez Halsall.

Le Dr Mark Green, superviseur universitaire de M. Shier à Queen's, s’est dit heureux de voir progresser M. Shier durant son stage, tout comme les autres étudiants qu'il a guidés dans le cadre du programme Accélération de Mitacs. « Ces stages aident les étudiants à comprendre le fonctionnement de l'industrie et à améliorer leurs aptitudes de communication, en plus de leur ouvrir des perspectives essentielles quant aux applications de leurs travaux de recherche, commente le Dr Green. Les compétences qu'ils acquièrent font d'eux de meilleurs chercheurs et de meilleurs employés au sein de l'industrie qui les accueille ensuite. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca