Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2018

Comment transformer le gaspillage en aliments durables

Coup d'oeil
La stagiaire

Maria Arzamendi de l’institut de technologie et d’études supérieures du Mexique à Monterrey

Accueillie par

Professeure Filiz Koksel du département des Aliments et des sciences de la nutrition humaine à l’Université du Manitoba

La recherche

L’utilisation de sous-produits de boulangerie pour la création de collations riches en protéines et en fibres

Avec une population mondiale qui croît rapidement et qui devrait atteindre 9,7 milliards en 2050, les chercheurs de l’Université du Manitoba étudient un des plus grands défis associés à la croissance de la population. Comment pouvons-nous nourrir un nombre croissant de personnes tout en réduisant l’empreinte environnementale de l’industrie alimentaire?

L’équipe menée par la professeure Filiz Koksel qui comprend Maria Arzamendi, une stagiaire Mitacs Globalink du Mexique, développe des stratégies pour réduire le gaspillage alimentaire en utilisant des sous-produits de boulangerie pour créer des collations riches en protéines et en fibres.

Les chercheurs combinent des miettes de pain d’une boulangerie avec de la farine de légumineuses qui est obtenue de légumineuses à grains et en utilisant une technologie de cuisson-extrusion, souvent utilisée pour fabriquer des produits comme des Cheerios et des Cheetos, afin de manipuler la structure des aliments pendant leur traitement. Les ingrédients locaux sont économes en ressources, écologiques et nutritifs.

« Le projet souligne l’importance que les agriculteurs des prairies canadiennes fassent pousser plutôt que d’élever les sources de protéines », relate la professeure Koksel. « Cela coïncide aussi avec le récent investissement du gouvernement du Canada dans les supergrappes afin de prioriser l’innovation dans le secteur agroalimentaire pour fabriquer des protéines végétales nutritionnelles, denses et savoureuses. »

Pour Maria, son stage Globalink représente une occasion de faire partie de quelque chose qui pourrait être bénéfique pour les générations à venir. « Le but ultime de notre recherche est d’atteindre un futur alimentaire plus durable tout en fabriquant des collations plus saines et nutritives pour les Canadiens. Je suis tellement enthousiaste de constater où notre travail nous mènera. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et de Research Manitoba pour leur soutien à l’égard du Stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Stage de recherche Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec et du gouvernement de la Saskatchewan.

De plus, Mitacs a le plaisir de travailler avec les partenaires internationaux suivants pour soutenir Globalink : Universities Australia; l’Université de São Paulo du Brésil; China Scholarship Council de Chine, Campus France, le service d’échange universitaire allemand, le secrétariat d’éducation publique et Tecnológico de Monterrey du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite; le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ainsi que Mission universitaire de Tunisie en Amérique du Nord de la Tunisie et la Fondation ukrainienne canadienne de Taras Shevchenko.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca