Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
août 2014

Des étudiants gagnent une précieuse expérience en travaillant à l’application mobile de Farm At Hand

Le marché des applications destinées aux téléphones intelligents est très concurrentiel et les entreprises technologiques en démarrage qui souhaitent commercialiser un produit doivent composer avec des échéances très serrées. Trois étudiants en informatique des cycles supérieurs de l’Université de la Saskatchewan ont prêté main-forte à la jeune entreprise de développement d’applications Farm At Hand afin qu’elle optimise rapidement son produit pour le lancer sur le marché à cadence rapide du secteur numérique canadien.

Au 21e siècle, l’agriculture est une opération de plus en plus complexe qui demande une planification et une organisation réfléchies.  Les agriculteurs doivent par exemple dresser l’échéancier des récoltes, faire l’inventaire des semences, connaître les composantes des tracteurs, et beaucoup plus encore. Farm At Hand, une entreprise d’applications mobiles en démarrage, a été fondée pour aider les agriculteurs à faire face aux besoins complexes de leur métier, « des semailles jusqu’à la vente ».

À mesure qu’elle gagnait en complexité et en popularité, l’application conçue par Farm At Hand a rencontré plusieurs défis. Son usage était limité aux appareils fonctionnant avec des systèmes d’exploitation mobile désuets, et l’entreprise ne disposait ni du serveur ni des bases de données nécessaires pour gérer efficacement cette croissance continue.

C’est ainsi que Chris Bowman, directeur du Développement des affaires Mitacs, s’est adressé au professeur Ralph Deters pour lui demander de trouver un étudiant capable de faire face à ses défis. C’est à Khaled Haggag, un candidat à la maîtrise, que l’on a d’abord fait appel. Nam Hoang et Rahnuma Kavi se sont ensuite joint à l’équipe lorsqu’il est devenu évident que l’ampleur des travaux dépasserait ce qui était attendu initialement. Grâce à l’assistance de Chris Bowman et au processus d’autorisation rapide de Mitacs Accélération, l’équipe a pu commencer ses travaux sans tarder.

Ensemble, les étudiants ont reconstruit l’infrastructure du serveur et ont cherché des moyens pour le rendre fonctionnel en présence de systèmes d’exploitation plus récents et d’un nombre d’utilisateurs accru.  Ils ont également amélioré la fiabilité de l’application pour les agriculteurs dont le service mobile a une portée restreinte, en plus d’y intégrer une fonction Facebook et des prévisions météo en temps réel. À la fin de leur stage, les étudiants avaient produit et soumis à Farm At Hand des prototypes du serveur et de l’application.L’entreprise pourrait bientôt parvenir à commercialiser la nouvelle version de son application après y avoir intégré ces prototypes.

Durant leur stage, les étudiants ont appris d’importantes leçons en matière de gestion de projet, de communication et de travail d’équipe. « Notre expérience dans le cadre du programme Mitacs Accélération fut incroyablement bénéfique, soutient Khaled, s’exprimant en son nom et au nom de ses collègues. Nous avons appris à négocier avec des échéances commerciales serrées et nous avons dû composer avec les exigences de gestion du temps et des tâches propres à ce type de projet ».

Le professeur Deters, qui à ce jour a supervisé plus d’une douzaine de projets Mitacs Accélération, vante le programme pour l’occasion qu’il offre aux étudiants de vivre une expérience pertinente prisée par les employeurs :

« Mitacs Accélération est le programme le mieux adapté aux étudiants parce qu’il les aide à comprendre et à résoudre des problèmes importants pour l’entreprise et, du coup, dans la vie des gens. Les employeurs perçoivent souvent l’expérience de mes étudiants comme un atout de grande valeur lors de l’embauche. »

Khaled aura l’occasion d’enrichir son expérience de travail en entreprise par l’entremise d’un autre stage Mitacs Accélération cette année, lui qui songe à faire carrière dans le secteur technologique florissant après sa maîtrise. Pour sa part, Nam s’est vu offrir un stage dans une grande multinationale du secteur des technologies à la suite de son stage chez Farm At Hand. Quant à Rahmuna, il a été embauché par une entreprise en démarrage de Toronto.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Saskatchewan de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec et de Research Manitoba.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca