Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2013

Des retombées positives pour le traitement de la maladie d’Alzheimer

On estime qu’environ 500 000 Canadiens vivent actuellement avec la maladie d’Alzheimer, ou avec des problèmes de mémoire qui y sont associés. Le vieillissement de la population fera exploser ce nombre, car on prévoit qu’un million de Canadiens seront atteints par la maladie en 2038.

Pour Fernando Eguiarte-Solomon, inscrit en chimie à l’Université nationale autonome du Mexique, le fait de visiter le Canada pendant douze semaines dans le cadre d’un stage Globalink lié à la recherche sur la maladie d’Alzheimer représentait l’occasion d’une vie.

« Je voulais saisir l’occasion de contribuer à un domaine de recherche où les impacts potentiels sont grands. Le programme de stages Globalink semblait à même de me proposer une expérience enrichissante pour un été très stimulant, et mes attentes ont été comblées. »

Sous la supervision de la professeure Margaret Fahnestock, du Département de psychiatrie et des neurosciences béhaviorales de l’Université McMaster, Fernando s’est penché sur l’étude du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (FNDC), une molécule essentielle au fonctionnement et à la survie des cellules nerveuses, dont la présence chute radicalement chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. 

« La recherche sur la maladie d’Alzheimer a grandement progressé et nous approchons du stade où les problèmes de mémoire pourront être traités efficacement, afin d’améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille », a précisé Fernando, dont les recherches portent sur les mécanismes causant la chute du FNDC et visent, ultimement, à prévenir le déclin de la mémoire et des facultés d’apprentissage.

« En plus de donner accès à des laboratoires de pointe munis de technologies novatrices, le programme Mitacs Globalink permet aux étudiants de partager et de collaborer avec de grands esprits scientifiques. »

 

Mitacs tient à remercier les partenaires gouvernementaux et internationaux suivants, en plus de ses partenaires académiques à part entière et associés, pour leur soutien au programme Globalink en 2013 : le ministère de la Diversification de l’économie de l’Ouest Canada, le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies, le Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior du Brésil, le China Scholarship Council, le Monterrey Institute of Technology and Higher Education et l’Université nationale autonome du Mexique.