Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
1

2nd Annual Mitacs Award Recipient for Outstanding Undergraduate Achievement - Sachin Goel

Décembre 2012

Entretien avec un lauréat : Sachin Goel

Mitacs souhaite féliciter Sachin Goel, un étudiant de premier cycle de l'Institut indien des technologies, pour le travail qu’il a accompli lors de son stage à l'Université de Toronto dans le cadre du programme Globalink. Au cours de son séjour au Canada, M. Goel a mené des recherches sur la transformation de sucres en biocarburant, dans le but de trouver une solution de remplacement au carburant traditionnel.

Les recherches ont mené à la création d’une souche de la bactérie E. coli qui se nourrit de sucre et produit simultanément du biocarburant. Vous trouverez ci-dessous une entrevue exclusive avec M. Goel, récipiendaire du prix Mitacs pour la recherche de qualité exceptionnelle d'un étudiant de premier cycle. Ce prix lui a été remis par l’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international et de la Porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, à l’occasion de la deuxième cérémonie annuelle de remise des prix Mitacs, qui s’est tenue le 28 novembre 2012 à Ottawa.

Quel est le plus grand bénéfice que vous avez retiré du programme Globalink de Mitacs ?

Le plus grand bénéfice que j’ai retiré de ma participation au programme Globalink est d'avoir pu travailler avec des étudiants de partout dans le monde. Le programme laissera en moi une empreinte permanente grâce à l’enrichissement personnel et intellectuel que m’ont apporté les échanges d’idées auxquels j’ai participé ainsi que mes contacts avec des étudiants étrangers. Globalink m'a donné l'occasion de travailler dans un laboratoire de calibre mondial et m’a initié à la fine pointe de la recherche et de la technologie. Grâce à la nature internationale du programme, j’ai pu interagir avec des étudiants d’origines et de cultures variées, ce qui fut pour moi une expérience d’apprentissage exceptionnelle.

Selon vous, quelle compétence est-il important d’acquérir à titre d’étudiant de premier cycle avant d’intégrer un milieu de recherche professionnel ? Et avant d’entreprendre un projet de recherche à l'étranger ?

Je crois que la meilleure qualité qu’on puisse posséder avant d'intégrer un milieu de recherche professionnel est une grande capacité de motivation. Le fait d'être passionné par son domaine d'étude peut mener un chercheur très loin. Les étudiants devraient également acquérir de bonnes capacités techniques et analytiques. Elles leur seront utiles lorsqu’ils feront face à des défis de recherche inattendus. Pour terminer, il est aussi essentiel de savoir faire preuve de souplesse et d'ouverture d'esprit lorsqu'on effectue des recherches à l'étranger. On en apprend ainsi beaucoup plus sur la culture professionnelle du pays, sur la méthodologie employée en recherche, sur les divers points de vue et nouvelles idées auxquels on est exposé dans un environnement nouveau.

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant de premier cycle qui aurait de l’intérêt pour le programme Globalink ?

Mitacs Globalink est une occasion en or d’entreprendre des recherches novatrices, d'obtenir de la visibilité sur le plan international et de travailler au sein des installations canadiennes de calibre mondial. Je suggérerais aux futurs stagiaires de s’assurer de profiter au maximum de leur séjour au Canada et je leur souhaiterais la meilleure des chances dans leurs futures initiatives.

Quels sont vos projets d’avenir ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Au cours des cinq prochaines années, je compte poursuivre ma formation dans mon domaine de recherche en poursuivant, je l’espère, mes études de cycles supérieurs dans une université reconnue. J'espère parvenir à me construire une carrière équilibrée dans mon champ de recherche. Toutefois, je souhaite surtout que les résultats de mes recherches soient utiles à la communauté internationale que j'ai pu connaître grâce au programme Globalink de Mitacs.

Cette vidéo est affichée telle qu’elle a été reçue, en anglais seulement.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca