Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
Novembre 2013

Entrevue avec Adam Metherel, lauréat du Prix Mitacs

Voici une entrevue exclusive avec Adam Metherel, participant au programme Mitacs Élévation et lauréat du Prix Mitacs et CNRC-PARI pour la commercialisation, qui lui a été remis lors de la 3e cérémonie annuelle des Prix Mitacs, le 19 novembre à Ottawa. Adam a effectué un stage dans le cadre du programme Élévation à la société Certo Labs, sous la supervision de Ken Stark, Ph. D., au Département de kinésiologie de l’Université de Waterloo.

Parlez-nous un peu de la recherche que vous avez effectuée dans le cadre du programme Élévation et qui vous a valu le Prix Mitacs et CNRC-PARI pour la commercialisation.

Durant mes études supérieures, j’ai constaté que le processus d’analyse des lipides, et tout particulièrement les nombreuses étapes nécessaires à l’extraction des lipides de tissus et d'aliments, était extrêmement pénible. Après de nombreuses tentatives ratées, nous avons conçu un nouveau filtre capable de retenir les lipides. Mon stage chez Certo Labs m’a permis de poursuivre mes travaux de perfectionnement chimique des propriétés du filtre, ce qui a conduit au développement de trousses d’extraction de cholestérol et d'acides gras à usage commercial. La mise au point d’un processus d’extraction en une seule étape fera gagner beaucoup de temps par comparaison avec le protocole d’extractions à étapes multiples.  Cette avancée assurera des gains de productivité importants tout en réduisant les coûts du processus.

Quel est le plus grand bénéfice que vous avez retiré de votre stage ? Comment cette expérience a-t-elle enrichi votre expérience en recherche ou en quoi profitera-t-elle à votre carrière ?

L’un des aspects uniques du programme Mitacs Élévation est la disponibilité des ateliers de développement des compétences professionnelles. Comme ma carrière se résume à peu près à mes études, j’avais très rarement eu l’occasion de travailler dans un environnement de travail « officiel » avant mon stage, et les ateliers du programme ont largement contribué au développement de mes aptitudes pour la recherche industrielle. Les ateliers intitulés Le réseautage efficace et Exercer ses techniques d’entrevue font vivre des situations très pertinentes à quiconque souhaite décrocher un emploi en recherche. J’ai l’impression que l’atelier sur Les principes de la gestion de projets me sera particulièrement utile dans la suite de ma carrière. Les notions que j'y ai acquises me permettent déjà de saisir les nuances nécessaires à la création d'un environnement de travail d'équipe productif et dynamique.

Quel conseil donneriez-vous aux stagiaires postdoctoraux qui songent participer au programme Mitacs Élévation ?

Avoir confiance en son travail et être persuadé qu'il peut déboucher sur quelque chose d’exceptionnel. Peu importe à quel point l’idée ou le concept initial peut sembler farfelu au début, il importe de demeurer concentré sur l'issue des travaux, même si elle est incertaine. Au tout début, j’étais sceptique quant à la possibilité d’élaborer une méthode simplifiée et efficace d’extraction des lipides. Nous tentions après tout d'améliorer une méthode utilisée depuis plus d'un demi-siècle. Si je n’avais pas persévéré et persisté à croire en l’avantage qui découlerait de notre concept initial, il est évident que je ne me trouverais pas dans la situation actuelle, avec entre les mains un produit commercialisable.

Selon vous, quelles aptitudes les stagiaires postdoctoraux devraient-ils acquérir avant d’intégrer un environnement de travail industriel ?

Je crois qu’il est essentiel de savoir gérer son temps très efficacement  avant d’intégrer le milieu industriel. Durant mes études supérieures, la notion d'échéance avait plutôt tendance à être traitée avec souplesse. À titre de stagiaire postdoctoral se tenant à la croisée des milieux universitaire et industriel, je comprends maintenant que les échéances peuvent devenir très rigides. C'est pourquoi améliorer sa capacité à gérer son temps, dans un des ateliers de développement des compétences professionnelles de Mitacs, peut devenir un ingrédient du passage réussi vers un environnement de travail industriel.

Quels sont vos projets d'avenir ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Peu importe que je sois appelé à travailler dans le domaine de la santé ou de l'innovation, en milieu universitaire ou industriel, j'aimerais dans cinq ans être à la tête d'une équipe de chercheurs et poursuivre mes travaux de développement de nouvelles technologies visant à faciliter et à simplifier la recherche en laboratoire.