Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
novembre 2013

Entrevue avec Andre Bezanson, lauréat du Prix Mitacs

Voici une entrevue exclusive avec Andre Bezanson, stagiaire avec Mitacs Accélération et lauréat du Prix Mitacs pour une innovation exceptionnelle d’un(e) étudiant(e) au doctorat, qui lui a été remis lors de la 3e cérémonie annuelle des Prix Mitacs, le 19 novembre à Ottawa. André a effectué un stage Mitacs Accélération en partenariat avec la société Daxsonics Ultrasound, sous la supervision de Jeremy Brown, Ph. D., au Département de génie biomédical de l’Université Dalhousie.

Parlez-nous un peu de la recherche que vous avez effectuée dans le cadre du programme Mitacs Accélération, et qui vous a valu le Prix Mitacs pour une innovation exceptionnelle d’un étudiant au doctorat.

Durant mon stage chez Daxsonics Ultrasound, j’ai travaillé au développement d’un système ultrasonique à haute résolution. Le premier objectif de mon stage était de trouver des techniques qui permettraient de réduire considérablement le coût du système. Je suis ainsi parvenu à élaborer une technique permettant de remplacer des moteurs électromagnétiques valant plusieurs milliers de dollars par une composante d'une valeur d'environ 20 $. Je suis arrivé à assurer le transfert de cette technologie du laboratoire vers un système complet et viable sur le plan commercial.

Quel est le plus grand bénéfice que vous avez retiré de votre stage avec Mitacs Accelerate? Comment cette expérience a-t-elle enrichi votre expérience en recherche ou en quoi profitera-t-elle à votre carrière ?

Je crois que le plus grand bénéfice que j’ai retiré de mon stage chez Daxsonics Ultrasound est que je suis devenu un chercheur concurrentiel et compétitif grâce à l’expérience pratique que j’ai acquise en milieu de travail. Ces atouts me seront utiles à mon passage à temps plein dans le milieu industriel à la fin de mon programme de doctorat. Le barème selon lequel une université détermine le succès d’un projet est très différent de celui qu’emploie l’industrie. Mon stage Mitacs Accélération m’a offert une occasion fantastique de devenir un meilleur ingénieur pendant mes études ainsi que de mesurer les défis associés à la commercialisation potentielle des résultats de mes recherches.

Quel conseil donneriez-vous aux  étudiants au doctorat qui songent à participer à un stage Mitacs Accélération ?

Je recommanderais fortement à ces étudiants, avant le début de leur stage, de faire connaissance avec les gens avec qui ils seront appelés à travailler et d'essayer d’en apprendre le plus possible sur l’ensemble du projet. Une fois les travaux commencés, les choses peuvent évoluer assez rapidement. C’est pourquoi il peut être utile de briser la glace avant de commencer le stage, pour ainsi commencer du bon pied et avoir un bon rythme de travail dès le début. Je conseille également de tenter de communiquer avec plusieurs groupes et entreprises afin de disposer de plusieurs options lorsque viendra le temps de choisir le projet pour lequel on a le plus d’intérêts. Si l’on n’est pas enthousiaste à l’idée de participer à un projet, il est beaucoup plus difficile d’effectuer du bon travail.

Quel a été le moment le plus marquant de votre stage Mitacs Accélération ?

Ce qui m'a le plus marqué durant mon stage est le fait d’avoir pu participer à presque tous les aspects de la conception de notre technique et que j’ai été engagé dans l’intégralité du processus de la recherche, du concept de départ jusqu'à l'achèvement du produit.

Quels sont vos projets d’avenir ? Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Dans cinq ans, j’aimerais travailler aux dernières étapes de la commercialisation d'un produit marquant. Je ne sais pas quel type de produit ce sera, mais je suis impatient de réaliser un tel dessein, entouré d'une bonne équipe, peu importe si c’est au service d’une entreprise en démarrage ou d’une autre qui est bien établie.