Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
Novembre 2014

Entrevue avec une lauréate de Prix Mitacs: Pragya Chawla

Pouvez-vous nous parler un peu de la recherche que vous avez réalisée dans le cadre du programme Mitacs et qui vous a valu un Prix Mitacs? La recherche que j’ai menée dans le cadre du programme Mitacs était dans le domaine de l’astrophysique sous la supervision du professeur Locke Spencer. Mon travail a porté principalement sur les nombreux morceaux du casse-tête requis pour former une image détaillée de notre univers tel que vu du télescope Planck de l’Agence spatiale européenne.

 

2. Qu’avez-vous le plus aimé de votre stage de recherche Mitacs au Canada?
Vivre dans un nouveau pays m’a donné la chance de sortir de ma zone de confort et d’explorer mon indépendance. J’adore voyager et découvrir de nouveaux endroits, donc je dirais que les voyages en auto au parc national des Lacs-Waterton, le parc national Banff et même Vancouver ont été mes meilleurs souvenirs de mon séjour au Canada. De plus, je n’oublierai jamais les gens les plus chaleureux et les plus gentils que j’ai rencontrés durant mon voyage et ma recherche à Lethridgde.

3. Quel est le plus grand avantage que vous pensez avoir tiré de votre stage? Que pensez-vous que cela apporte à votre recherche ou à votre carrière professionnelle?
Au cours de l’été, j’ai acquis une connaissance approfondie sur les méthodes et outils utilisés dans le domaine de l’astrophysique qui m’aidera sans aucun doute dans ma carrière en recherche.

L’environnement de travail était vraiment fantastique puisque j’ai pu travailler étroitement avec mon superviseur et un autre groupe de chercheurs qui œuvraient déjà sur divers projets liés à l’astrophysique. Grâce à la liberté que mon professeur superviseur m’a donnée pour que je puisse aller jusqu’au bout de mes idées, j'ai pu étudier le problème sous différents angles et trouver ensuite une solution novatrice au problème. Ce sont là les plus grands avantages que m’a procurés ce stage.
 

4. Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux stagiaires Globalink pour qu’ils profitent au maximum de leur séjour au Canada dans le cadre de leur stage?
Les stagiaires Globalink devraient faire le meilleur usage possible de cette occasion incroyable en préparant leurs projets avant de venir au Canada. Il est fort probable qu’ils affronteront des défis en cours de projet, comme moi, mais j’aimerais leur dire de rester motivés et de trouver des façons novatrices de surmonter ces problèmes.

Cela dit, ils devraient prendre le temps d’interagir avec les personnes provenant de différentes cultures et d’explorer la beauté naturelle de ce magnifique pays qui les accueille.  

5. Envisageriez-vous de revenir au Canada pour y poursuivre vos études de cycles supérieurs? De quoi rêvez-vous pour la recherche et pour votre carrière?
Mis à part les installations de recherche à la fine pointe et l’environnement de travail, ce qui m’attire vraiment vers le Canada, c’est l’importance qu’on accorde à l’innovation dans ce pays. J’envisage certes la possibilité de revenir au Canada pour faire ma maîtrise en astrophysique et plus tard un doctorat afin d’enrichir mes connaissances et contribuer à ce domaine fascinant de la recherche. 

 

Voir la vidéo de son discours de remerciement (en anglais seulement):


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et l’Alberta Innovates de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca