Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
mars 2015

Examen des principes directeurs de l’architecture quasi vivante

Coup d'oeil
Le défi

Il faut faire connaître les mérites d’un nouveau style d’architecture

La solution

Appliquer des théories philosophiques de l’émergence et déterminer ce que signifie être vivant

Le résultat

Philip Beesley Architecture publie un nouveau livre et obtient une analyse conceptuelle pour orienter l’élaboration de futures installations

Et ensuite?

Le Département de philosophie compte lancer un nouveau diplôme en philosophie pratique

Au cours de l’été 2014, Ty Branch, une étudiante aux cycles supérieurs de l’Université de Waterloo, a amorcé un stage du programme Mitacs Accélération à titre de philosophe en résidence à la firme d’architecture Philip Beesley Architect Inc. (PBAI). Le projet, premier partenariat en son genre entre Mitacs et le Département de philosophie de l’Université de Waterloo, portait sur la façon dont l’architecture « quasi vivante » interagit avec son environnement.

L’architecture quasi vivante est un nouveau concept qui intègre des caractéristiques biologiques afin que les environnements soient plus réceptifs aux personnes qui les occupent. Les installations créées par PBAI sont de mini‑écosystèmes — couches biologiquement actives et chimiquement infuses — qui produisent des réactions chimiques comme l’osmose. Elles réagissent et se transforment littéralement en fonction des personnes qui les habitent.

Ce concept s’inspire de l’hylozoïsme, cette ancienne croyance selon laquelle toute matière possède une vie propre. Dans le cadre de sa recherche, Ty posait des questions comme : Que signifie être vivant? Quelles sont les applications de l’architecture quasi vivante en ce qui concerne les théories de l’émergence? Même les termes employés pour définir l’architecture quasi vivante sont importants car ils touchent des questions fondamentales en lien avec la signification du mot « vivant ». En plus de sa recherche, Ty a participé à la publication du dernier ouvrage de PBAI.

« C’est fascinant de se trouver dans ces endroits et de travailler sur ces problèmes dans le but de communiquer une expérience difficile à transposer en mots dans un livre. Cette expérience fera de moi une candidate plus concurrentielle sur le marché de l’emploi », a affirmé Ty.

Par l’entremise du programme Mitacs Accélération, PBAI a bénéficié d’une évaluation directe et personnalisée des thèmes philosophiques de ses travaux, en plus de recommandations quant à la façon d’en démontrer le mérite.

« Le programme Mitacs Accélération regroupe de manière efficace tous les ingrédients nécessaires pour que les collaborations avec le milieu universitaire soient vraiment productives. Ty a mis à profit un type d’analyse conceptuelle, reposant sur ses connaissances en philosophie, qui revêt une valeur particulière pour nous. Cet investissement dans la philosophie a permis d’améliorer considérablement les résultats de nos travaux », a fait remarquer l’architecte Philip Beesley.

À la suite du stage de Ty, le Département de philosophie de l’Université de Waterloo examine la possibilité de créer un diplôme en philosophie pratique; l’expérience de Ty au sein du programme Mitacs servira de cadre à cet égard.  


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Onatrio de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca