Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
février 2013

Faire la lumière sur un avenir écoénergétique

« La réalisation d'économies d’énergie dans les bâtiments nécessite le réglage approprié de l’équipement qui y consomme l’énergie sans compromettre les exigences usuelles de confort, de santé et de sécurité, notamment », explique Younes Rashidi, stagiaire du programme Accélération.

Tandis que les tarifs d’électricité ne cessent d’augmenter, les entreprises et les propriétaires de résidences se tournent vers des moyens de plus en plus novateurs pour réduire leur consommation d’énergie et adopter des comportements plus écologiques.

Maintenant que les ampoules écoénergétiques sont largement utilisées, Unity Integration Corporation (UIC), une entreprise de Vancouver, travaille au développement de nouvelles technologies pouvant réduire encore davantage la consommation d’énergie dans les bâtiments.

UIC s’est adressée au programme Accélération de Mitacs et à l’Université Simon Fraser pour accéder à l’expertise qui lui permettrait de faire de son concept de système de capteurs à faible consommation d’énergie une réalité.

Dans le cadre de son stage Accélération de Mitacs, Younes Rashidi, étudiant à la maîtrise au département de génie des systèmes mécatroniques de l’Université Simon Fraser, a assisté UIC dans le développement d’un réseau de capteurs sans fil intelligents capable d'activer et de désactiver le chauffage et l'éclairage aux moments opportuns. Les capteurs, qui détectent automatiquement les personnes qui entrent et sortent d’une pièce, règlent l’environnement de celle-ci en fonction des déplacements observés. M. Rashidi a collaboré avec l’UIC et son superviseur universitaire, Mehrdad Moallem, Ph. D., pour concevoir et mettre au point les appareils (capteurs et dispositifs de commande), puis pour programmer la série d’algorithmes permettant de les commander.

Lorsqu’elle a fait l’essai du système,  l’équipe a découvert qu'il réduisait les coûts d’éclairage dans une mesure allant jusqu’à 90 %. Bien qu'il existe déjà des capteurs pour système d’éclairage, ce nouveau système présente deux particularités : il est sans fil  et il réduit la consommation d’énergie, deux caractéristiques qui le rendent unique, selon M. Rashidi.

« Les capteurs modernes intelligents capables de surveiller la température, l’éclairage et le taux d’humidité et de commander des appareils comme des lumières et un thermostat sont de plus en plus en demande. Les systèmes dotés de ces capteurs fonctionnent toutefois à l'électricité et sont susceptibles d'augmenter la consommation et les coûts d'énergie. C’est pourquoi nous avons cherché un compromis entre les économies que le système permet de réaliser, d’une part, et la quantité d'énergie nécessaire pour le faire fonctionner, de l’autre. »

Le système fonctionne au moyen de la très récente technologie Bluetooth à faible consommation d’énergie, dont le potentiel écoénergétique est très élevé. Comme il est sans fil, le système peut être installé facilement et à faible coût dans des bâtiments existants sans que l’on ait à introduire des câbles dans les murs ou les plafonds.

 Selon Siavash Vojnadi, président d’UIC, le produit repose sur un principe simple : « Le système commande l’éclairage en fonction des lieux et des périodes appropriés et évite de laisser les lumières allumées en tout temps. Cela génère d’importantes économies d'énergie et, bien sûr, d'argent. »

Il n’y a pas que les lumières et les systèmes de chauffage qui peuvent être commandés par le nouveau produit d’UIC. L’entreprise prévoit étendre l'application de son produit aux systèmes de sécurité et projette même de surveiller la qualité de l'air à l'aide de capteurs sans fil.

M. Vojdani affirme que le programme Accélération permis à son entreprise d'accéder aux plus récentes installations de recherche universitaire et à une expertise de pointe. L’aventure fut si concluante qu’elle s’est soldée par l’embauche de M. Radishi :

« M. Radishi a apporté une nouvelle expertise à l'entreprise et nous a aidés à surmonter d'importants défis. Nous l’avons embauché comme employé à temps plein et il est maintenant l'un des membres clés de notre équipe. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca