Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
mars 2020

Il fait froid au sous-sol? Il fait chaud à l’étage?

Coup d'oeil
L’équipe

Le chercheur de Mitacs Farid Bahiraei de l’Université de la Saskatchewan en collaboration avec SenergyK Innovative Creations.

Le défi

Les systèmes de CVC inefficaces qui entraînent des différences de température considérables entre les pièces et les étages.

La solution

La nouvelle technologie de l’entreprise permet de transformer un système de CVC central standard à une seule zone en un système multizone efficace en s’appuyant sur l’intelligence artificielle (IA) afin de surveiller en permanence la température dans les différentes pièces et de réagir de façon dynamique.

Le résultat

Cette technologie peut réduire la consommation d’énergie de 40 pour cent et augmenter le confort thermique dans des immeubles résidentiels. Grâce à cette bourse, SenergyK a pu développer ses activités et embaucher plus de talent.

Prochaines étapes

Potentielle exportation de la technologie aux États‑Unis, où elle pourrait être utilisée dans 55 millions de foyers.

Dans le secteur de la construction résidentielle traditionnelle du Canada, la mauvaise conception des conduits crée des secteurs dont la ventilation est excessive ou insuffisante, ce qui engendre de grandes fluctuations de température, de l’inconfort et de l’inefficacité. Avec l’appui de Mitacs et de l’Université de la Saskatchewan, une entreprise technologique de Saskatoon, SenergyK Innovative Creations, a mis au point une technologie novatrice appelée UCTUPUS.

Dans le secteur de la construction résidentielle traditionnelle du Canada, la mauvaise conception des conduits crée des secteurs dont la ventilation est excessive ou insuffisante, ce qui engendre de grandes fluctuations de température, de l’inconfort et de l’inefficacité. Le fonctionnement de la plupart des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) au Canada repose sur une conception à zone unique dans laquelle un thermostat muni d’un seul capteur de température met en marche et éteint le système. Un système aussi simple n’est pas en mesure de réagir de façon dynamique aux conditions extérieures extrêmes, particulièrement dans les immeubles de grandes dimensions ou à plusieurs étages, ce qui crée des différences de température substantielles entre les pièces et les étages.

Avec l’appui de Mitacs et de l’Université de la Saskatchewan, une entreprise technologique de Saskatoon, SenergyK Innovative Creations, a mis au point une technologie novatrice appelée UCTUPUS. Selon Soheil Akbari, de l’entreprise partenaire, le nouveau système de gestion et de distribution de l’énergie transforme un système de CVC central à une seule zone en un système multizone. De plus, ce système surveille continuellement la température dans les différentes pièces de la maison et réagit de façon dynamique et en temps réel pour répondre aux besoins de l’occupant à l’aide d’algorithmes intelligents pour la circulation de l’air.

Un chercheur postdoctoral de Mitacs participe à la recherche pour la technologie UCTUPUS

Farid Bahiraei, un chercheur postdoctoral de Mitacs qui possède une connaissance approfondie de la conception des systèmes de gestion thermique de pointe, de la programmation du matériel et des réseaux de capteurs sans fil pour des applications de l’Internet des objets, dirige la recherche dans le cadre de ce projet. Il a obtenu son doctorat en génie mécanique en 2017.

« Farid a aidé l’entreprise à démontrer la faisabilité de la technologie en menant des travaux de recherche pour valider l’efficacité énergétique améliorée potentielle et le confort thermique dans les résidences canadiennes », explique Soheil.

Autrement dit, UCTUPUS est une solution multizone totalement intégrée à la fine pointe de la technologie qui peut réduire la consommation d’énergie de 40 % et augmenter le confort thermique dans des immeubles résidentiels. Ces avantages auront une incidence positive sur les ménages nord‑américains.

« Cette technologie présente un potentiel important d’exportation aux États‑Unis, où elle pourrait être utilisée dans 55 millions d’immeubles résidentiels dotés d’un système de CVC central », d’ajouter Soheil.

Tirer profit du financement de Mitacs pour attirer les meilleurs talents et stimuler la croissance de l’entreprise

SenergyK s’est dotée d’un avantage sur ses concurrents en recrutant un chercheur postdoctoral de Mitacs. L’entreprise a ainsi eu directement accès à un candidat de talent hautement spécialisé et à des ressources et des installations universitaires.

« En offrant un financement dès le départ à des entreprises technologiques en démarrage, cela permet de concrétiser d’excellentes idées. Dans notre cas, mon entreprise n’aurait pas été en mesure d’assumer à 100 % le salaire du chercheur. La contribution de Mitacs a été essentielle dès les premiers jours. Elle a permis à mon entreprise d’obtenir l’expertise appropriée de grande qualité au bon moment. »

Les résultats du stage ont aidé le marché de l’emploi de la Saskatchewan, car SenergyK étend ses activités et recherche activement des candidats de grand talent, comme Farid, pour atteindre ses objectifs opérationnels et créer une forte demande au Canada et aux États‑Unis.


Mitacs est financé par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Ontario, Innovation PEI, le gouvernement du Québec, le gouvernement de la Saskatchewan et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca