Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

La recherche sur les drones prend son envol pour un étudiant invité

Coup d'oeil
Le stagiaire

Joris Tillet, École Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA) de Bretagne, France

Accueilli par

David Saussié du Laboratoire de robotique mobile et des systèmes autonomes, Polytechnique Montréal

La recherche

Le développement d’un algorithme pour l’exploitation de multiples drones en même temps

Les véhicules aériens sans pilote, mieux connus sous le nom de drones, sont des pièces incontournables d’applications militaires. Plus récemment, leur popularité s’est étendue aux utilisations humanitaires et même récréatives.

Mais nonobstant les applications finales des drones, les chercheurs tentent toujours de déterminer comment efficacement en exploiter plus d’un à la fois.

Joris Tillet, un étudiant en génie de l’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA) de Bretagne en France est venu à Montréal pour l’été afin d’aider à aborder ce problème avec le professeur David Saussié de Polytechnique Montréal. Leur équipe de recherche au laboratoire de robotique mobile et des systèmes autonomes se concentre sur le développement d’un algorithme pour l’exploitation de multiples drones en même temps et pour développer des méthodes pour que chaque drone puisse communiquer avec les autres de sa flotte.

Le projet, offert par l’entremise de Stage de recherche Mitacs Globalink était parfaitement accordé aux intérêts de Joris en robotique. « Mon programme m’exige de faire un stage de trois mois à l’étranger, j’avais donc pensé voyager quelque part en Europe » explique-t-il. « Mais quand j’ai entendu parler de Globalink par l’entremise du bureau international de l’ENSTA, j’étais curieux à l’idée de venir au Canada. »

Avec encore une année à faire pour obtenir son diplôme de premier cycle, Joris est certain de poursuivre ses études en robotique après avoir acquis une précieuse expérience pendant son temps à Polytechnique. « La recherche en est encore à ses premières étapes, nous ne sommes donc pas encore certains si elle a des applications de défense ou civiles, » explique-t-il. Mais l’occasion de participer à un stage d’été et d’explorer le Canada du même coup en a bien valu la peine.

« C’est merveilleux de vivre à Montréal et d’explorer Toronto, Québec et même des parcs nationaux, » s’enthousiasme-t-il. « J’adorerais revenir au Canada comme touriste et peut-être même comme chercheur! »


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada ainsi que le gouvernement de l’Alberta, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba et le gouvernement du Québec pour leur soutien au Programme de stages de recherche Mitacs Globalink. De plus, Mitacs a le plaisir de travailler avec des partenaires internationaux suivants pour soutenir la Bourse de recherche Globalink : Universities Australia; China Scholarship Council, Campus France, le service d’échange universitaire allemand, le secrétariat d’éducation publique du Mexique, Tecnológico de Monterrey et l’Université nationale autonome du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la Tunisie et Mission universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.