Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2016

La technologie autoréplicable permettra une nouvelle ère d’exploration spatiale

Coup d'oeil
Le stagiaire

Leonardo Villalobos de l’Universidad Nacional Autónoma du Mexique

Accueilli par

Professeur Alex Ellery du département de génie mécanique et aérospatial de l’Université Carleton

La recherche

Développer une machine autoréplicable robotique pour la lune

Leonardo Villalobos a toujours su qu’Il voulait être un inventeur. Cet été, sa passion pour construire et démonter les choses l’ont amené ici à Ottawa pour un stage Mitacs Globalink avec le professeur Alex Ellery, Chaire de recherche du Canada en robotique spatiale et technologie spatiale ainsi que professeur de génie mécanique et aérospatial à l’Université Carleton.

Au cours de son stage de 12 semaines, Leonardo aide à développer une imprimante 3-D solaire, autoréplicable pour la lune qui peut miner le sous-sol rocheux lunaire — comme la poussière, la terre et des morceaux de roches — extraire des matières premières et les insérer dans une série d’imprimantes 3-D. L’imprimante est par la suite capable de construire ses propres morceaux qui peuvent être utilisés dans les colonies spatiales de l’avenir ou retournés vers la terre.

Si cette machine autoréplicable peut être développée, l’exploration spatiale serait révolutionnée puisqu’elle pourrait ouvrir des capacités auparavant considérées comme trop difficiles ou trop dispendieuses à entreprendre. Leonardo a choisi le projet à cause de sa fascination avec l’exploration spatiale et pour l’occasion de travailler aux côtés du professeur Ellery, un expert reconnu dans le domaine de la robotique spatiale.

À l’extérieur du laboratoire, Leonardo a profité des images et sons de la capitale nationale, incluant la célébration du 149e anniversaire du Canada sur la colline du Parlerment. Il dit que les festivités de la journée lui rappelaient combien le Canada est un pays multiculturel et inclusif.

« D’être au Canada est comme d’avoir un aperçu dans le futur : c’est un endroit où l’on peut trouver de la tolérance et du respect pour les différentes cultures. C’est la preuve que les personnes de différentes cultures peuvent vivre côte à côte. C’est de cette façon que le monde devrait être. »

 


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Ontario de leur soutien à l’égard du Programme de stages de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

De plus, Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer Globalink, notamment Universities Australia, China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines de l’Inde, le secrétariat d’éducation publique du Mexique, l’Institut technologique d’études supérieures Monterrey et l’Université nationale autonome du Mexique, le ministère de l’Éducation de l’Arabie saoudite et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la Tunisie et la Mission universitaire de Tunisie en Amérique du Nord.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca