Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0

La technologie des prothèses auditives a un air différent

Coup d'oeil
L'équipe

Huiwen Goy, supervisée par Frank Russo, SMART Lab de l’Université Ryerson

Le défi

La perte auditive affecte la capacité de millions de Canadiens d’apprécier la musique et de percevoir l’émotion vocale

La solution

Chercher comment l’émotion et la musique sont perçues avec des prothèses auditives

Le résultat

Développer un algorithme qui reproduit mieux différents genres de musique et de contenu émotionnel de la parole

Et ensuite?

Programmer l’algorithme dans les plus récentes prothèses auditives, confort accru des utilisateurs

Imaginez que vous ne pourriez plus apprécier la symphonie : certains instruments sont maintenant discordants alors que la mélodie a perdu sa nuance. Pour les personnes avec une déficience auditive de modérée à sévère, la musique perd souvent de son charme.

La chercheure de l’Université Ryerson Huiwen Goy est résolue à ramener la musique aux Canadiens avec des déficiences auditives à l’aide d’une bourse de recherche Mitacs Élévation avec les sociétés sœurs Phonak et Unitron Hearing.

En collaboration avec les équipes de Phonak et d’Unitron, Huiwen explore la psychologie derrière la perception de la musique et comment elle peut être appliquée à une nouvelle génération de prothèses auditives.

« Il y a plusieurs défis pour convaincre des adultes de porter des prothèses auditives, » dit Huiwen. « Les sons provenant de la prothèse auditive peuvent être inconfortables à écouter lorsque comparés aux sons sans prothèses auditives. »

Elle continue : « Nous tentons de travailler sur la composante de traitement des sons. Nous avons appris que lorsqu’une personne a une perte auditive, elle peut s’efforcer de comprendre une partie du contenu émotionnel de la parole, tel que l’intensité et le ton, différemment d’une personne qui peut entendre normalement. Il est difficile de dire pourquoi c’est le cas, mais ça affecte aussi leur capacité d’apprécier la musique.

« Nous examinons donc des questions telles que "Comment différentes sortes de prothèses auditives traitent de différents stimulus sonores?" Et, "Comment une prothèse auditive peut-elle traiter un concert rock différemment d’une symphonie tout en permettant aux deux de bien sonner pour le porteur?" » explique-t-elle.

Bien qu’il soit tôt dans la collaboration, la recherche de Huiwen façonnera le développement continu de produit des entreprises.

« Notre entreprise souhaite accéder à la recherche la plus récente dans ce domaine. Huiwen contribue vraiment cela pour nous, » dit Gurjit Singh, Audiologiste chercheur principal et Gestionnaire de programme à Phonak. « Ce projet nous aidera à comprendre si nos produits reproduisent fidèlement les émotions; c’est de la recherche fondamentale qui nous aidera à produire de meilleures prothèses auditives. Notre espoir est que cette nouvelle génération de prothèses auditives donnera à nos clients l’occasion d’apprécier les nuances émotionnelles de la musique mieux qu’auparavant. »

Pour Huiwen, l’expérience a été rafraîchissante : « Ce stage remplit un gros trou dans mon éducation. J’avais appris plusieurs compétences techniques, mais en matière de gestion de projets, de compétences de présentation et de comment se fait la recherche pour une entreprise, ce ne sont pas des choses que j’ai pratiquées. Donc d’avoir de la formation par le programme Mitacs aide vraiment à remplir ce manque. »

Gurjit est aussi heureux du partenariat. « Nous savons que nous ne pouvons pas faire ceci sans les connaissances en recherche que Huiwen contribue de son université. Et nous ne pourrions pas faire cela sans un partenariat avec Mitacs. »


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et le gouvernement du Québec de leur soutien à l’égard du programme Élévation.