Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2013

L’attrait d’une visibilité de recherche à l’échelle internationale amène un étudiant indien au Québec

Le programme Globalink de Mitacs s’est révélé l’occasion idéale pour Saumya Vij d’obtenir de la « visibilité de recherche à l’échelle internationale ».

Chez lui, en Inde, Saumya terminera bientôt une formation de cinq ans combinant un baccalauréat en génie électronique et électrique, d’une part, et une maîtrise en économie, d’autre part, à l’Institut de sciences et de technologies de Birla.

« Le programme Globalink de Mitacs est largement reconnu dans le collège d’où je viens. Il y jouit d’une excellente réputation. Les étudiants prennent très au sérieux l’acceptation de leur candidature pour ces stages, car la concurrence est forte. Avant mon stage, j’étais déjà venu au Canada lors de vacances avec ma famille et j’avais beaucoup aimé le pays et sa culture. J’étais très heureux d’avoir l’occasion d’y revenir. »

Saumya, fasciné depuis toujours par l’électronique, souhaite depuis longtemps travailler dans le domaine du génie électrique.

Il travaille maintenant à l’amélioration des technologies des appareils auditifs sous la supervision du professeur Jérémie Voix, du Département de génie mécanique de l’École de technologie supérieure, à Montréal. L’objectif de leurs travaux est de rendre ces technologies plus efficaces, notamment dans les environnements bruyants.

« Le projet vise l’emploi de technologies de formation de faisceaux acoustiques qui aident l’utilisateur à entendre plus clairement une personne qui parle devant lui, explique Saumya.  Je participe à la création de codes informatiques et à l’essai d’algorithmes destinés à améliorer la qualité du son en éliminant le bruit ambiant dans le but de permettre la conception d’appareils plus performants. »

« Il s’agit d’un projet fantastique, et je suis vraiment heureux de pouvoir y contribuer. »

Durant son séjour au Canada, Saumya compte bien explorer Montréal où, dit-il, il aimerait revenir un jour pour poursuivre ses travaux de recherche dans le cadre d’études de cycles supérieurs.

« Ce pays dispose d’un excellent système d’éducation, et j’adorerais pouvoir y revenir afin de mener d’autres recherches ici, à l’ÉTS. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement du Quebec de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca