Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
mai 2016

L’avenir est au recyclage

Coup d'oeil
Lieu

Thunder Bay, Ontario

Ce qu’ils font

Entreprise d’assainissement environnemental

Ce qui la distingue des autres

Décontamine les sols sur place en faisant appel à des microorganismes naturels plutôt qu’à des produits chimiques

Lien avec Mitacs

Sa fondatrice a effectué un stage Accélération en 2013

Miranda Maki a à cœur le nord de l’Ontario. Elle a lancé à Thunder Bay, la ville où elle est née et où elle a grandi, une entreprise axée sur la protection de l’environnement local. En avril 2014, Miranda avait presque terminé ses études de troisième cycle en biotechnologie environnementale à l’Université Lakehead. « C’était une période angoissante; les carrières dans le milieu universitaire ne couraient pas les rues », explique-t-elle. « La seule autre option que j’avais était de déménager dans une grande ville pour travailler dans une entreprise biotechnologique. Mais j’étais déterminée à demeurer à Thunder Bay. »

Son amie et collègue, Amber Jarvinen, lui a parlé de la possibilité d’utiliser des bactéries pour nettoyer des déversements de pétrole et de produits chimiques. Amber avait fondé une petite entreprise environnementale et cherchait un partenaire possédant une expertise dans le domaine de la biologie environnementale.

Le grand lancement

Pendant qu’elle effectuait un stage dans le cadre du programme Accélération de Mitacs, Miranda a fait un saut dans l’inconnu et s’est jointe à la nouvelle entreprise, BioNorth Solutions, une société axée sur l’« assainissement » de terrains contaminés par des métaux lourds, des hydrocarbures, des acides et du cyanure.

Mais il est très difficile de lancer une entreprise. Pour l’aider dans ce domaine, Miranda a communiqué avec la Thunder Bay Community Economic Development Commission pour en savoir davantage sur les plans d’affaires, les flux de trésorerie, les prévisions, etc.

Les partenaires voulaient s’assurer que BioNorth offrait un service unique lui permettant de se démarquer de ses concurrents. Elles ont effectué des centaines d’heures de recherche sur l’industrie de l’assainissement environnemental, et parlé à des fournisseurs et à des clients éventuels dans les secteurs des mines et des forêts.

Miranda affirme que son stage Accélération de Mitacs avec la Canada Malting Company a joué un rôle clé dans sa transition entre le domaine de la recherche et le monde des affaires.

« Au cours de mon stage, je suis devenue très à l’aise de parler avec des entreprises et de leur expliquer les avantages de mon expertise. J’ai découvert les aspects auxquels l’industrie s’intéressait et comment ma recherche permettait de les aborder », souligne-t-elle.

« Ça m’a donné le regain de confiance dont j’avais besoin. »

Connaître son produit

Contrairement à d’autres entreprises d’assainissement environnemental, BioNorth Solutions élimine les contaminants sur les lieux, au lieu de les transporter dans un site éloigné à grands frais. BioNorth prélève des échantillons du sol contaminé, identifie les microorganismes présents et détermine quelles bactéries il faudrait ajouter au sol pour décomposer le produit déversé.

Les bactéries choisies sont ajoutées au sol sur les lieux et font l’objet d’une surveillance pendant plusieurs mois. Lorsque les contaminants ont été suffisamment décomposés et que leur concentration est inférieure aux normes environnementales, le site est considéré comme étant nettoyé.

« Nous proposons une solution naturelle et non chimique au bio-assainissement à l’aide de bactéries provenant du nord de l’Ontario. Cela signifie qu’elles peuvent résister aux conditions climatiques et à d’autres facteurs environnementaux locaux », explique-t-elle. « C’est une solution conçue dans le nord de l’Ontario. »

Perspectives d’avenir

Pour générer un flux de trésorerie constant, Miranda et Amber mettent au point une trousse commerciale d’intervention en cas de déversement. BioNorth réalise également son premier projet d’importance, l’assainissement d’un site sur les berges du lac Supérieur où un réservoir de carburant endommagé a créé un déversement de plus de 800 gallons de pétrole sur le sol.

Miranda prévoit poursuivre le développement de ses affaires, convaincue que des entreprises viendront bientôt frapper à la porte de BioNorth. Elle est certaine que l’entreprise connaîtra du succès. « C’est mon avenir. Le bien-être de ma famille en dépend », avoue-t-elle. « C’est également l’avenir de Thunder Bay. »


Mitacs tient à remercier le gouvernement du Canada, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Alberta Innovates Technology Futures, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation of Newfoundland & Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Innovation IPE, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan pour leur soutien au programme Accélération.