Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
avril 2013

Le programme Accélération de Mitacs participe à l’amélioration de la sécurité en cas de séisme

Plusieurs régions du Canada sont sujettes aux tremblements de terre. En Colombie-Britannique, un nouveau code du bâtiment très strict a été adopté dans les années 1980. Les bâtiments construits depuis lors dans cette province sont conçus pour résister à un séisme. Cependant, plusieurs structures érigées avant l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation pourraient présenter des risques d'endommagement ou d'effondrement en cas de tremblement de terre. Pour des raisons de sécurité, il est nécessaire de répertorier ces bâtiments et de les solidifier à l'aide de supports améliorant leur stabilité, un processus qui requiert une expertise unique en ingénierie.

C’est pour obtenir cette expertise particulière que West Edge Engineering ltée, une entreprise de Kamloops, s’est adressée à l’école de génie du campus de l’Université de la Colombie-Britannique à Okanagan.

À la suite de ses démarches, l’entreprise a été jumelée à Konrad Duerr, un étudiant à la maîtrise en génie, dans le cadre d’un stage Accélération de Mitacs.

M. Duerr a travaillé au déploiement d’un logiciel d’évaluation des risques d’aléa sismique chez West Edge. Ce logiciel permet à l’entreprise d’évaluer les risques auxquels les bâtiments seraient exposés en cas de séisme, une opération qui était impossible avant la tenue du stage Accélération.

M. Duerr  explique la portée des travaux réalisés pendant son stage : « J’ai fait connaître à West Edge les plus récentes avancées de la recherche universitaire en matière d’architecture antisismique. J'ai ainsi fourni à l’entreprise l’expertise nécessaire pour moderniser les bâtiments de manière à réduire au minimum les dommages en cas de tremblement de terre. Ce processus commence par l’examen approfondi des immeubles pour identifier toute faiblesse structurale. On procède ensuite à l’installation stratégique de supports supplémentaires ou de renforts en acier qui contribuent à réduire les risques d’effondrement lors d’une secousse sismique. »

« L'emploi du logiciel vise à déterminer les moyens d'optimiser l’intégrité structurale du bâtiment tout en réduisant au minimum les coûts des travaux de rénovation. »

Yu Kang, membre de la direction et ingénieur principal de structures chez West Edge Engineering, souligne que M. Duerr a transmis à l’entreprise des connaissances irremplaçables qui lui ont permis d’étendre sa gamme de services :

« Le programme Accélération de Mitacs nous a offert l’occasion rêvée d’accéder aux plus récentes données de recherche et techniques de génie grâce aux services d’un diplômé universitaire. Le programme nous a également aidés à forger une relation solide avec le campus de l’UCB à Okanagan, avec lequel nous partageons des connaissances. Et c’est sans compter que la contribution financière de Mitacs fut très précieuse. »

Le stage s’est si bien déroulé qu’il s’est soldé par l’embauche de M. Duerr : « Ce stage ne m’a pas seulement aidé à terminer ma maîtrise, il m’a également permis de décrocher un emploi. J’ai été embauché à plein temps chez West Edge et suis maintenant partie intégrante de leur équipe. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du  gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca