Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
janvier 2013

L’innovation des stagiaires fait progresser les entreprises

« La concurrence est une lame affûtée qui rogne constamment les coûts. » Henry Ford, fondateur de Ford Motor Company et pionnier de l’industrie automobile

« La concurrence est une lame affûtée qui rogne constamment les coûts. » Henry Ford, fondateur de Ford Motor Company et pionnier de l’industrie automobile

Depuis l’avènement de la production de masse dans l’industrie automobile, les entreprises doivent promouvoir l’efficacité et soutenir l’innovation pour demeurer à l’avant-garde sur leur marché hautement concurrentiel. Van-Rob Kirchhoff Automotive, un équipementier d’Aurora, en Ontario, s’est tourné vers le programme Mitacs-Accélération pour prendre une longueur d’avance sur ses concurrents.

C’est ainsi que Cheng Zeng, directeur, Recherche et Développement chez Van-Rob, a engagé de nombreux stagiaires Mitacs-Accélération. Leurs contributions aux activités de la société ne cessent de l’impressionner. « Le programme Mitacs-Accélération donne aux entreprises la chance d’explorer de nouveaux concepts grâce à des étudiants hautement qualifiés. Plus important encore, il met à leur disposition les ressources nécessaires pour saisir les occasions favorables qui se présentent à elles. »

Trevor Tomic, l’un des stagiaires Mitacs-Accélération de Van-Rob, est étudiant à la maîtrise à la faculté de génie mécanique et des matériaux de l’Université Queen’s. Il a récemment réalisé pour l’entreprise un projet d’évaluation et de perfectionnement d’un système automatique de détection des défauts de soudure au laser dans la chaîne de production. « L’ancien système ne décelait que de 60 % à 70 % des soudures défectueuses et produisait un nombre élevé de fausses alertes, explique M. Zeng. Il devait être inspecté constamment, et les inspections n’étaient pas non plus des plus fiables. » Trevor a consacré son stage à la mise au point d’un nouveau système d’analyse post-soudure qui, au lieu de mesurer l’intensité lumineuse des matériaux pendant la soudure, comme le faisait l’ancien système, recourt à un code complexe et à un appareil photo numérique. Son but, en vérifiant l’efficacité de cette méthode, était d’atteindre l’objectif de Van-Rob : rejeter 100 % des soudures défectueuses et maintenir le taux de fausses alertes sous la barre des 2 %.

Impressionné par les résultats de Trevor, M. Zeng a engagé Greg Szkilynk, un autre stagiaire Mitacs‑Accélération affilié à la faculté de génie mécanique et des matériaux de l’Université Queen’s. Greg s’est vu confié la mission de trouver une façon novatrice d’augmenter l’efficacité du système de lubrification des emboutisseuses de l’entreprise. Le stagiaire entreprit rapidement d’étudier la possibilité de lubrifier les composants après leur entrée dans la machine, et non avant, afin de diminuer les coûts de production en réduisant la consommation de lubrifiant. Ce processus devait également améliorer la qualité des composants, particulièrement de ceux qui requéraient un emboutissage profond, en limitant l’application du lubrifiant aux endroits nécessaires. Greg a quitté l’entreprise à la fin de son stage, mais d’autres prendront le relais de ses travaux. Lorsque le projet lancé par Greg sera achevé par les autres stagiaires Mitacs-Accélération que M. Zeng est en train d’engager, l’usine d’emboutissage sera plus propre, plus efficace et considérablement plus rentable, en plus de produire des composants de meilleure qualité.

Le programme Mitacs-Accélération permet à des stagiaires comme Trevor et Greg de perfectionner leurs compétences en recherche en les appliquant à des problèmes concrets dont la résolution est déterminante pour l’industrie. « Le fait de travailler avec une entreprise comme Van‑Rob, qui désirait vivement que mes recherches aboutissent, m’a motivé à me montrer à la hauteur de la situation en donnant vraiment le meilleur de moi-même », explique Trevor en précisant qu’il se sent désormais mieux préparé à la carrière qui l’attend à la fin de ses études. Quant à Greg, qui recommande vivement aux étudiants des cycles supérieurs de poser leur candidature afin de participer au programme, il estime que son stage lui a servi de tremplin pour l’avenir en lui offrant la possibilité d’observer directement les besoins d’une industrie qui le passionne.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca