Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
septembre 2011

Monte Carlo, nord de la Saskatchewan

« Nous inventons quelque chose à chaque fois que nous acceptons un contrat, explique Corrie Iskra, Présidente de NexLev Solutions. « Les entreprises nous soumettent des problèmes que personne n’a pu résoudre. »

Lorsque NexLev a accepté le défi d’automatiser l’opération d’usines de traitement des eaux usées pour des communautés du nord de la Saskatchewan, « nous avions besoin d’une mathématicienne, mais pas n’importe quelle mathématicienne. Nous avions besoin de quelqu’un d’outillé avec le savoir d’avant-garde le plus récent dans des domaines tels que la logique floue, la modélisation, la théorie de la probabilité, et la méthode de Monte Carlo. Le problème était que ce genre de personne est très difficile à trouver, et aussi très dispendieuse. »

Cependant, grâce au réseau de Mitacs Accélération et du financement partagé offert par le programme, NexLev a fait équipe avec Mahshid Atapour, une stagiaire postdoctorale à la Faculté des Sciences informatiques de l’Université de Saskatchewan, pour atteindre ses objectifs.

« Travailler avec NexLev m’a fait découvrir un nouveau monde, » explique Atapour. « Auparavant j’avais une approche centrée sur l’aspect académique, ça m’a donné une nouvelle perspective sur comment mon expertise de recherche en probabilité appliquée peut être mise en œuvre pour faire fonctionner des choses de manière plus efficace dans la vie de tous les jours, » explique-t-elle – notant au passage que, bien que cela semble contre-intuitif – l’automatisation d’une usine de traitement des eaux usées dépend presque entièrement de concepts avec lesquels son expérience de recherche l’a rendue très familière. « Ça implique des formes complexes de logique, qui sont essentiellement entièrement mathématiques, c’était très pertinent à mon domaine de recherche puisque je dirais qu’environ 90 pour cent du travail que j’ai accompli chez NexLev impliquait directement mon champ de recherche spécialisé. »

L’aspect de supervision académique du programme Mitacs Accélération a également contribué à établir le lien de confiance, explique Iskra. « Les gens de l’Université de Saskatchewan nous répétaient à quel point elle était excellente. Ils avaient raison, elle l’est vraiment. La collaboration entre l’Université de Saskatchewan et NexLev a été si fructueuse qu’elle a mis la table pour d,autres collaborations futures. »