Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
Mai 2013

Profil de professeure Globalink : Irene Herremans, Université de Calgary

Travailler en équipe dans un domaine interdisciplinaire de pointe exige de chacun des membres de l’équipe une attitude de collaboration et de la créativité. Pour la professeure Irene Herremans de l'École de gestion Haskayne de l’Université de Calgary, combiner comme elle des travaux de recherche en gestion de l’environnement et en analyse de valeur et de rentabilité requiert davantage que du travail, cela exige prouesses et dépassement de soi. C’est justement parce qu’elle ne travaille qu'avec les meilleurs étudiants que la professeure Herremans a accueilli deux stagiaires du programme Globalink au cours de l'été 2012 : Fernanda Lorenzetti et Hengxhi Ma.

Afin de simplifier l’accueil d’étudiants étrangers de premier cycle, Mitacs s'occupe de leur hébergement et leur verse leur allocation de subsistance. L’énergie et le dévouement qu’ont démontrés Fernanda Lorenzetti et Hengxhi Ma dès le début de leur participation au projet de recherche ont eu un effet immédiat sur la progression des travaux de la professeure Herremans.

Leur défi initial consistait à compiler des données pour la création d’études de cas sur la manière dont les multinationales de l’énergie telles Enbridge et Petrobas intègrent des initiatives sociales et environnementales à leurs activités commerciales. Les deux étudiants ont collaboré aux tâches du projet jusqu’à pouvoir présenter leurs études de cas à leurs pairs des cycles supérieurs et à les publier dans le cadre des travaux de la professeure Herremans et de son collègue, Cameron Welsh.  Ces cas ont été largement cités dans des conférences et utilisés lors de compétitions de cas.

Mme Lorenzetti et M. Ma ont ensuite été appelés à recueillir des données dans le but d’analyser les ressources d’entreprise et les influences externes qui motivent la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ils ont également comparé les pratiques de ces entreprises sur les marchés où ces éléments sont ou non régis par les gouvernements. Durant leur stage, les deux stagiaires ont pu collaborer avec d’autres étudiants diplômés de l’équipe de la professeure Herremans et établir des contacts avec des dirigeants de sociétés énergétiques canadiennes. La professeure Herremans voit de multiples avantages dans les collaborations et relations qu'elle a engagées grâce au programme Globalink de Mitacs.

« Il s’agit d'une excellente occasion d’attirer au Canada des étudiants qui viendront y effectuer de la recherche fondamentale, tout en donnant à notre université une visibilité sur le plan international, explique la professeure. Le programme contribue au développement des compétences en recherche des étudiants, mais il m'a aussi aidé dans la poursuite de mes propres travaux. Les stagiaires Globalink cherchent toujours à en apprendre davantage et leur énergie stimule l’expression d’idées nouvelles au sein de l'équipe de travail. »

La professeure Herremans a gardé le contact avec ses étudiants Globalink et pourrait même avoir la chance de les revoir bientôt. M. Ma a posé sa candidature pour revenir à l'Université de Calgary dans le cadre d’un stage Globalink pour étudiants gradués. Mme Lorenzetti, quant à elle,  a terminé ses études de premier cycle avec mention d’honneur grâce à un projet s'appuyant sur le travail réalisé dans le cadre de son stage Globalink. Elle a ensuite décroché un emploi au Brésil.

Depuis la fin des stages de ses deux premiers étudiants Globalink, la professeure Herremans attend impatiemment une nouvelle occasion de participer au programme et espère avoir la chance d'établir le même type de relations de travail avec de nouveaux étudiants, qui pourraient cette fois être originaires de Chine, du Mexique ou d'Inde. « Il est difficile d'expliquer de manière concrète ce qui a rendu mon expérience du programme Globalink si extraordinaire. J'en ai retiré un bénéfice immense. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et l’Alberta Innovates  de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca