Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2014

Stimuler l’innovation dans l’industrie des technologies de l’information et des communications

Selon les experts, l’innovation est le secret de la réussite de toute entreprise. Ceci est particulièrement vrai pour les entreprises qui se spécialisent dans le progrès technologique, comme Nuance Communications, un chef de file des solutions vocales et langagières.

Pour répondre aux besoins de ses clients ainsi qu’à la demande croissante en matière de solutions de reconnaissance vocale de haute qualité, Nuance a mis sur pied un projet de recherche de longue haleine axé sur le perfectionnement de ce type de produits pour les applications mobiles.

Après avoir été invité par l’entreprise à collaborer à ce projet, Richard Rose, professeur au Département de génie électrique et informatique de l’Université McGill, a fait appel à Jesse Vincent-Herscovici, directeur du Développement des affaires de Mitacs, pour préparer une proposition de projet de stages en grappe Mitacs Accélération. Les stages en grappe Mitacs Accélération ont été conçus pour les projets de recherche de longue durée donnant lieu à la participation de plusieurs stagiaires des cycles supérieurs.

À ce jour, Aanchan Mohan, Vikrant Tomar et Marc-Antoine Rondeau, trois étudiants de l’Université McGill, ont participé à la première phase du projet de recherche dans les bureaux montréalais de Nuance. Les travaux portaient sur l’usage des réseaux neuronaux dans les technologies de reconnaissance vocale destinées à des applications mobiles. Chacun des stagiaires a travaillé à des volets distincts du projet, comme l’examen de la capacité des réseaux neuronaux à former des modèles vocaux robustes, l’adaptation des applications à la diction des différents utilisateurs et la compréhension du langage naturel.

Comme l’explique Vikrant, les bruits ambiants nuisent à la plupart des applications de reconnaissance vocale basées sur des modèles de réseaux neuronaux traditionnels en entraînant des erreurs de transcription. « L’objectif de ma recherche était d’explorer la capacité des réseaux neuronaux à développer des modèles vocaux capables de reconnaître et d’ignorer les bruits ambiants, ajoute le stagiaire. Nous avons ainsi défini des améliorations potentielles applicables aux produits de reconnaissance vocale de l’entreprise. » Quant à Marc-Antoine, il s’est penché sur le processus de compréhension du langage naturel en combinant des réseaux neuronaux à un modèle de marquage appelé Conditional Random Field (CRF) afin d’améliorer l’efficacité du processus d’identification.

Selon Yun Tang, Shou-Chun Yin et Yi Su, superviseurs de recherche chez Nuance, le stage en grappe de Mitacs Accélération a produit d’excellents résultats non seulement pour l’entreprise, mais aussi pour les trois stagiaires. Comme le précise M. Tang, ces résultats ont permis à Nuance d’améliorer ses technologies. « Les travaux des stagiaires nous ont aidés à réaliser des progrès en matière de recherche, soutient M. Tang. De plus, Aanchan a contribué au développement et à l’intégration d’un algorithme d’adaptation des applications aux différentes voix des utilisateurs, une innovation qui fonctionne à merveille avec nos systèmes. Cette nouvelle technique fera bientôt l’objet d’un rapport de recherche. »

Aanchan, Vikrant et Marc-Antoine recommandent vivement le programme aux étudiants désireux de travailler à des problèmes de recherche industriels et de perfectionner leurs compétences professionnelles. « Mitacs Accélération Québec nous a offert une occasion de collaboration avec Nuance Communications dont nous n’aurions probablement pas pu profiter en déposant directement notre candidature auprès de l’entreprise », explique Aanchan.

« Nous avons eu la chance de travailler avec un grand nombre de personnes, ce qui nous a permis d’accéder à différentes ressources et expertises », ajoute Marc-Antoine.

Quant à Vikrant, il se souviendra de son stage comme d’une expérience d’apprentissage unique pour tous les participants. « Ce stage nous a donné un bon aperçu de nos carrières futures, souligne-t-il. Chez Nuance, nous avons utilisé de nouveaux outils et techniques conçus à l’interne. Cette occasion a enrichi notre expérience en plus de nous donner la chance de découvrir le fonctionnement des grandes entreprises. Et en faisant partie d’une vaste équipe, nous avons pu consulter nos collègues quand nous avions des questions, ce qui nous a permis de résoudre les problèmes beaucoup plus facilement que si nous avions travaillé seuls dans un laboratoire. »

Les trois étudiants œuvrent actuellement à la deuxième phase de ce projet de recherche en grappe tout en poursuivant leurs études de doctorat à l’Université McGill. Nuance Communications compte à nouveau faire appel à des chercheurs issus du programme Mitacs Accélération.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement du Quebec de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca