Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
février 2017

Un chercheur postdoctoral de l’Université du Nouveau-Brunswick combine le génie et l’informatique pour améliorer la qualité, la performance et la sécurité des usines

La compagnie technologique Eigen Innovations de Fredericton avait besoin d’un chercheur pour aider à résoudre un défi de données afin d’améliorer son logiciel qui utilise des caméras thermiques pour capter des données vidéo et de capteurs pour la fabrication industrielle et qui les analyse par la suite pour améliorer la qualité des performances dans les ateliers d’usines d’une gamme de secteurs, notamment les secteurs de l’automobile, de la transformation alimentaire et minier.

Le PDG d’Eigen, Scott Everett a contacté son ancien professeur, Rickey Dubay du département de génie mécanique à l’Université du Nouveau-Brunswick pour voir s’il pouvait l’aider. Par l’entremise d’un stage Mitacs Accélération, le professeur Dubay a à son tour mis Scott en contact avec le chercheur postdoctoral Soheil Parsa qui avait l’expertise pour répondre au défi.

Avec des antécédents en génie mécanique et en informatique, Soheil a été embauché comme stagiaire et chargé d’appliquer l’analyse des données pour améliorer comment le logiciel identifie les anomalies dans les lignes de production. Il utilisa des algorithmes d’apprentissage automatique, c’est-à-dire des algorithmes définis par des ordinateurs qui ont la capacité d’apprendre sans être explicitement programmés, pour analyser de grandes quantités de données des caméras thermiques d’Eigen. L’ordinateur a cherché à identifier des motifs et à reconnaître des anomalies.

Les découvertes de Soheil lui ont permis d’améliorer le logiciel afin qu’il puisse mieux identifier des problèmes tels que des points froids, des déformations et des bris de soudure sur les lignes de production. « Ce n’était pas un problème facile à résoudre à cause de la quantité de données que je devais étudier, » déclare Soheil. « Ça m’a pris un certain temps pour m’attaquer au problème, mais c’était un sentiment formidable lorsque j’ai trouvé une solution qui améliorerait le contrôle de la qualité et l’efficacité des opérations des lignes de production de nos clients. »

Après le stage, le PDG d’Eigen a vu l’occasion de passer le flambeau à Soheil en créant un poste de scientifique de données pour lui, là où il travaille actuellement à temps plein. Soheil dit que son stage Mitacs Accélération était un déclencheur pour fixer sa carrière :

« Les stages Mitacs donnent aux étudiants des cycles supérieurs et aux chercheurs postdoctoraux des occasions de collaborer avec des entreprises pour vérifier les compétences dont ils ont besoin. Ce n’est pas quelque chose que la majorité des étudiants apprennent à l’université. Du même coup, Mitacs remplit un fossé en démontrant à l’industrie quelles compétences nous pouvons leur fournir. »


Mitacs aimerait remercier le gouvernement du Canada, Alberta Innovates, le gouvernement de la Colombie-Britannique, Research Manitoba, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Research & Development Corporation de Terre-Neuve-et-Labrador, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de l’Île du Prince Edward, le gouvernement du Québec et le gouvernement de la Saskatchewan pour leur soutien à Mitacs Accélération.