Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
novembre 2018

Un nouveau système vidéo basé sur l’intelligence artificielle aide les aînés à demeurer autonomes et en sécurité.

Coup d'oeil
L'équipe

Spxtrm AI avec une équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l’Université de l'Alberta, supervisée par la professeure Irene Cheng. 

Le défi

Garder l’indépendance, la sécurité et la vie privée dans la maison ou dans des établissements de soins. 

La solution

Créer un système de surveillance vidéo à domicile  

Le résultat

Un système d’intelligence artificielle qui dépersonnalise des informations personnelles tout en alertant des fournisseurs de soins lors d’un incident médical grave. 

Et ensuite?

Embaucher d'anciens stagiaires afin de commercialiser la technologie

Un système intelligent autonome aide les aînés à demeurer en sécurité tant à la maison que dans des établissements de soins, grâce à une collaboration entre des informaticiens à l’Université de l'Alberta et l’entreprise de technologie logicielle Spxtrm AI.

Le nouvel outil utilise un système de vision par ordinateur fondé sur l’apprentissage profond ainsi que des algorithmes de classification de mouvement pour enregistrer des incidents tels que les chutes en temps réel, alerter des fournisseurs de soins et donner aux professionnels de la santé les informations dont ils ont besoin pour le triage immédiat.

Le système, qui a été développé en partie par le Multimedia Research Centre qui est mené par la professeure Irene Cheng dans le département d’informatique, transfère les vidéos en temps réel à un coffre de vision par ordinateur autonome.   Si un incident est détecté, le système alerte un fournisseur de soins précis et fournit une vidéo en version expurgée de l’incident.

« De l'action « juste-à-temps » est requise pour des chutes et pour d’autres accidents afin de sauver les vies, et seuls les algorithmes précis et qui font perdre le moins de temps peuvent fournir des solutions en temps réel », a expliqué la professeure Cheng.

Elle a ajouté que les vidéos sont enregistrées continuellement et à haute résolution.

« Il est impossible pour les êtres humains d'assurer le suivi de ces systèmes et de détecter les informations pertinentes en temps réel aussi efficacement que ce système autonome, » a-t-elle dit.

Le système maintient également la protection de la vie privée des aînés tout en fournissant aux fournisseurs de soins de l’information importante sur le triage, incluant le moment de l’impact après la chute. 

« La protection de la vie privée est une préoccupation essentielle pour la plupart des aînés, » a dit la professeure Cheng. « Nos algorithmes sont capables d’extraire les informations nécessaires sur la chute à des fins d’analyse sans toutefois divulguer leur apparence physique aux opérateurs humains et aux fournisseurs de soins. »

La recherche a été financée par des stages Mitacs sur plusieurs années qui appuient des étudiants des cycles supérieurs et des chercheurs dans leur recherche et le développement du projet.

 


Réaffiché avec l’autorisation de la Faculté des sciences de l’Université de l’Alberta.  Auteure :Katie Willis.

Mitacs remercie le gouvernement du Canada et Alberta Innovates de leur soutien à l’égard du programme de bourses de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.