Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
août 2011

Un stagiaire de Mitacs découvre l’industrie de l’intérieur

« Le milieu académique a habituellement besoin d’argent, et l’industrie est habituellement à la recherché de solutions innovantes, alors un programme tel qu’Accélération crée des conditions gagnantes pour tout le monde, » dit Josh Zaifman. « J’ai été très impressionné, le programme Accélération répond vraiment aux besoins d’un créneau. »

Au cours de son stage Accélération, Zaifman, un chercheur postdoctoral de la Faculté de chimie de l’Université de Colombie-Britannique, s’est associé à AlCana, un enterprise en biotechnologie de Vancouver qui développe des nanoparticules de lipides, qui offrent un potentiel prometteur en tant que nouveau véhicule ciblé pour délivrer des agents thérapeutiques.

Zaifman indique que son expertise en chimie le rendait tout désigné pour developer les “crochets” moléculaires qui servent à lier de petites molecules aux nanoparticules de lipids, permettant ainsi la livraison d’agents thérapeutiques qui s’attachent ensuite de manière selective à des proteins à la surface des cellules ciblées.  Il s’agit d’une nouvelle façon d’administrer des agents thérapeutiques,” explique Zaifman. Les nanoparticules de la taille d’un virus peuvent être chargés d’une forte concentration de médicament, en protégeant à la fois l’agent thérapeutique d’une désactivation dans le système sanguin tout en protégeant les cellules saines des effets néfastes de certains types de médicaments, comme ceux utilisés pour combattre le cancer par la chimiothérapie. Les petites molécules que Zaifman accroche aux nanoparticules sont conçues pour cibler le véhicule thérapeutique sur des zones malades spécifiques, ce qui améliore l’activité thérapeutique tout en réduisant la toxicité.

AlCana a pu profiter du fait que Zaifman a passé une bonne partie de son temps sur le campus, et de son accès aux ressources universitaires telles que les instruments de synthèse et d’analyse chimique don’t l’entreprise ne dispose pas elle-même. En retour, ajoute Zaifman, il a pour sa part bénéficié de l’expertise des employés d’AlCana, qui possèedent plusieurs années d’expérience dans le développement de nouvelles structures de lipides utilisées dans les nanoparticules de lipides pour des applications cliniques.

“Ce don’t j’ai le plus bénéficié découle de la nature multidisciplinaire de ce proejt, qui requiert une communication entre chercheurs avec des expertises en biologie moléculaire, en biochimie, en pharmacologie, et en chimie synthétique,” ajoute Zaifman. « Dans le milieu académique, cela pourrait paraître inhabituel, alors que cela se fait de façon routinière dans l’industrie pharmaceutique. »

Cette collaboration a aussi permis à Zaifman de mieux comprendre comment l’industrie fonctionne. « Ça m’a vraiment ouvert les yeux de voir comment opère une entreprise. C’est très différent du milieu académique, il s’agissait d’une nouvelle expérience pour moi. Des aspects tels que la communication, les objectifs de projets, et les échéances sont approchées de manière très différente dans un contexte industriel. »