Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
août 2015

Une collaboration culturelle prend vie grâce à la musique

En collaboration avec des chercheurs de l’université et une classe du niveau secondaire de son Brésil natal, Laise et sa professeure de l’USF ont facilité la prestation par vidéoconférence de cours de musique transcontinentaux avec des élèves du Canada âgés de trois à six ans et des étudiants brésiliens âgés de sept à douze ans.

Le regard de Laise Barbosa s’illumine lorsqu’elle pense à son projet de recherche à l’Université Simon-Fraser (USF) cet été. Étudiante en éducation et  musicienne passionnée de l’Universidade de Brasilia du Brésil, Laise était enthousiaste à l’idée de jumeler ses deux passions dans un même projet de recherche d’une durée de 12 semaines au Canada avec la professeure Susan O’Neill du département de l’éducation de l’USF.

En collaboration avec des chercheurs de l’université et une classe du niveau secondaire de son Brésil natal, Laise et sa professeure de l’USF ont facilité la prestation par vidéoconférence de cours de musique transcontinentaux avec des élèves du Canada âgés de trois à six ans et des étudiants brésiliens âgés de sept à douze ans. Travaillant de concert avec des chercheurs d’une université du Brésil, elles désirent savoir dans quelle mesure les élèves de chaque pays sont parvenus à mieux comprendre la culture de l’autre pays, à développer une conscience sociale, et à favoriser la créativité grâce aux leçons de musique. Elles espèrent publier les résultats de leurs travaux de recherche au cours des prochains mois.

Pour Laise, cette collaboration lui a permis de découvrir un tout nouveau monde de possibilités. Elle a été invitée à collaborer cet automne avec ses homologues du Brésil alors qu’elle poursuivra ses études de premier cycle à la maison. Elle pourra ainsi veiller à la préparation et accroître la portée des futurs projets découlant de son stage de recherche de 12 semaines au Canada.

Elle prévoit également revenir au Canada l’an prochain pour poursuivre ses études supérieures :

« J’aimerais vraiment revenir ici dans le cadre d’une Bourse aux cycles supérieurs Globalink », affirme-t-elle en souriant. « Ma professeure m’a promis qu’elle ferait tout ce qu’elle peut pour que je revienne! »

Son expérience en dehors de son stage de recherche a elle aussi été fantastique. « Vancouver, qui est tout juste à côté, est une ville magnifique. Et l’USF dispose d’un très beau campus. Ce que je préfère, c’est de parcourir les sentiers autour du parc du mont Burnaby et de visiter les jardins de roses qui surplombent le ruisseau Burrard. » Dans ses temps libres, elle a effectué des voyages avec ses collègues stagiaires qui l’ont menée au parc Stanley, au centre-ville de Vancouver et aux sentiers de randonnée près de Whistler.

« Le stage Globalink de Mitacs crée pour nous un environnement qui nous permet d’apprendre non seulement de nos professeurs et de nos chercheurs, mais aussi les uns des autres. Je suis convaincue que les amitiés et les liens que j’ai tissés au cours de mon stage dureront jusqu’à la fin de mes jours. »


Mitacs tient à remercier Industrie Canada, les gouvernements des provinces de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan ainsi que Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies. Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer le programme Globalink, notamment le Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior du Brésil, le China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines de l’Inde, l’Institut technologique d’études supérieures de Monterrey du Mexique, l’Université nationale autonome du Mexique et le ministre de l’Éducation de l’Arabie Saoudite.