Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
janvier 2019

Une compagnie minière de Terre-Neuve trouve le filon avec des étudiants locaux

Coup d'oeil
L'équipe

Anaconda Mining avec des stagiaires du programme de technologie du génie géomatique du Collège de l’Atlantique Nord et de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Le défi

Exploitation minière de l’or rentable et viable sur le plan environnemental.

La solution

Collaborer avec des stagiaires de recherche des collèges et universités locales.

Le résultat

L’innovation dans l’industrie minière du Canada Atlantique, soutenu par du talent local.

Et ensuite?

Une nouvelle technologie qui est unique au monde.

Anaconda Mining sait qu’il y a de l’or à Deer Cove sur la péninsule de la Baie Verte. Le défi et de le sortir de terre, littéralement. Contrairement aux activités minières dans le roc, cet or a été retrouvé dans un lit de rivière (connu sous le nom de placer), une première tant pour l’entreprise que pour la province. Bien que le placer ait été découvert en 1986, il est demeuré inexploité. Jusqu’à maintenant.

Maintenant, une nouvelle ressource locale, des stagiaires de recherche du collège, combinés avec la technologie moderne, aideront Anaconda à percer une nouvelle solution pour développer la mine placer.

Soutenus par Mitacs, les étudiants du Collège de l’Atlantique Nord (CNA) aident l’entreprise à trouver un processus minier rentable pour extraire de l’or de Deer Cove, tout en laissant l’habitat naturel largement intact. C’est le premier projet Mitacs à Terre-Neuve qui jumelle des stagiaires du collège avec une entreprise.

Pendant plusieurs mois, les stagiaires réaliseront une étude de faisabilité, cartographieront l’épaisseur du sédiment et réaliseront des tests en laboratoire. Le premier stagiaire, du programme de technologie du génie géomatique du campus Ridge Road du CNA à St. John’s, commencera ce printemps avec un deuxième stagiaire qui poursuivra le projet par la suite.

« Le défi est de trouver une technologie qui est appropriée pour l’environnement. L’exploitation requiert une technologie de plus petite échelle qui est moins invasive tout en étant économiquement viable pour son utilisation par une compagnie, » explique le vice-président associé à la Recherche appliquée et l’innovation, M. Michael Long. « Le site doit être évalué avant de décider quelle sorte de technologie déployer. »

Le projet pourrait aider Anaconda à réduire ses coûts, à améliorer la récupération de l’or et à allonger la durée de vie de la mine tout en créant des méthodes minières plus viables. Il pourrait aussi façonner d’autres recherches dans des environnements similaires.

« La recherche appliquée ajoute de la capacité et nous aide à faire les choses efficacement », dit Allan Cramm, vice-président de l’innovation et du développement à Anaconda.

Pour les stagiaires, le projet donne de l’expérience pratique de processus de recherche industrielle, y compris la prise de décision qui doit être faite en entreprise.

« Les étudiants obtiennent de l’apprentissage par l’expérience », explique M. Long. « Non seulement des stages de travail. »

Les projets de Mitacs donnent à Anaconda la chance de faire de la recherche et du développement (R-D) de pointe qu’elle ne pourrait soutenir autrement. En plus de ce nouveau projet avec le CNA, Anaconda a aussi collaboré avec des chercheurs de l’Université Memorial de Terre-Neuve soutenus par Mitacs depuis de nombreuses années.

« Je dis aux gens que nous n’avons peut-être que 75 employés, mais nous avons des relations avec le collège et l’université qui nous donnent accès à 27 000 personnes » explique M. Cramm.

« L’innovation a un taux élevé de risque », continue-t-il. « De travailler avec Mitacs nous aide à atteindre des objectifs de recherche à des coûts raisonnables. »

Aujourd’hui, Anaconda développe de l’équipement fondé sur de la recherche qui pourrait lui donner une capacité unique d’exploiter des ressources aurifères auparavant inaccessibles à l’aide d’approches viables et des plus récentes innovations. M. Cramm croit que d’améliorer l’innovation dans la région est à l’avantage de tous.

« Il est dans notre intérêt collectif de garder les mines actives ici et d’investir dans le talent local. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador  de leur soutien à l’égard du stage de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, de Research Manitoba et le gouvernement de la Saskatchewan.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca