Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
décembre 2012

Une direction plus claire en recherche sur les maladies

Mitacs souhaite féliciter pour ses travaux M. Oualid Haddad, stagiaire postdoctoral au Département de la biologie intégrative de l'Université de Guelph. Dans le cadre du programme de stages postdoctoraux Mitacs Élévation, M. Haddad a participé à une initiative de recherche visant l’élaboration d'un nouvel incubateur/étireur de cellules destiné à étudier la réponse de cellules vivantes soumises à une tension mécanique intense.

Le projet a permis de mettre au point un incubateur à moteur qui permet aux chercheurs d'observer plusieurs jours d'affilée sous microscope des cellules vivantes en processus d'étirement.  Les travaux du stagiaire pourraient aider à soigner une terrible maladie de la peau appelée épidermolyse bulleuse simple, qui se caractérise par l'apparition de vésicules épidermiques.  Vous trouverez ci-dessous un entretien exclusif avec M. Haddad, récipiendaire du prix Mitacs pour la recherche de qualité exceptionnelle d'un(e) stagiaire postdoctoral. M. Haddad a reçu ce prix  des mains de l’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international et de la Porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, lors de la deuxième cérémonie des prix Mitacs, qui a eu lieu le 28 novembre à Ottawa.

Qu'avez-vous principalement retiré de votre participation au programme Mitacs Élévation ?

Mon expérience dans le cadre de ce programme a véritablement renforcé ma confiance. Je suis aujourd’hui mieux outillé pour mener un projet de recherche assorti de délais fermes et pour collaborer avec d’autres étudiants en tenant compte du bagage de connaissances et du type de personnalité de chacun. J'ai également beaucoup appris sur les attentes de l'industrie, ce qui m'aidera à trouver ma place dans mon domaine et à y faire carrière.

Selon vous, que doit surtout apprendre un chercheur postdoctoral avant de commencer à travailler pour le compte d'une entreprise ?

Lorsque l'on collabore avec un partenaire industriel, savoir communiquer clairement ses idées et démontrer un haut niveau de motivation constituent d’importants atouts, et ce, dès le début du processus de collaboration et tout au long de la recherche.

Quel conseil donneriez-vous aux chercheurs qui envisagent de participer au programme Mitacs Élévation ?

Il est primordial pour les chercheurs d’être ouverts à de nouvelles expériences ainsi qu'à des approches différentes de celles en usage dans les établissements d'enseignement. Après quelques années passées dans le milieu universitaire, où l'on ne s'intéresse qu'à la méthode, à la logique et aux résultats, il est aisé de négliger certains détails ou du moins d'en sous-estimer l'importance, notamment dans les présentations, les communications, les entrevues, etc., et de ne pas voir l'intérêt du réseautage, sous prétexte souvent que ce sont les résultats scientifiques et les compétences qui comptent par-dessus tout. Dans le monde compétitif d'aujourd'hui, toutefois, ces petits détails marquent la différence. Dans cette optique, les ateliers de Mitacs Étapes contribuent à renforcer ce type de compétences. Ils représentent une occasion unique d'interagir avec des professionnels chevronnés et d'apprendre à leur contact, une expérience dont chaque chercheur devrait pouvoir profiter.

Quels sont vos plans d'avenir ?  Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Lorsque j'aurai terminé mon stage de recherche postdoctorale à l'Université de Guelph, j'envisage de poursuivre ma carrière en Amérique du Nord, soit dans le secteur privé, soit dans le milieu universitaire. J'espère obtenir un poste permanent au sein d'une université ou démarrer ma propre entreprise de biotechnologie en mettant à profit les compétences et l'expérience que j’aurai acquises dans le cadre du programme Mitacs Élévation.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Élévation dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Élévation reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du  gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca