Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
octobre 2018

Une entreprise québécoise parcourt un milliard de milles afin de tester l’avenir

Coup d'oeil
L'équipe

Technologies OPAL-RT en partenariat avec l’École Polytechnique de Montréal, l’École de Technologie Supérieure, l’Université McGill, l’Université de Sherbrooke, et l’Université du Québec à Trois-Rivières

Le défi

Conduire un milliard de milles afin de prouver que les véhicules autonomes peuvent fonctionner mieux que des humains

La solution

Des simulations numériques de moteurs et de conditions de conduite pour tester de nouvelles automobiles

Le résultat

Une nouvelle plateforme de simulation en temps réel avec l’intelligence artificielle et la technologie d’automatisation les plus récentes

Et ensuite?

Breveter une plateforme d’essais pour les principaux constructeurs de véhicules autonomes en Amérique du Nord et en Europe

Comment tester une technologie qui n’existe pas encore? Vous prétendez qu’elle existe. Technologies OPAL-RT du Québec sait comment simuler de nouvelles technologies. C’est un chef de file des simulations informatiques en temps réel afin de soutenir les constructeurs mondiaux de véhicules, d’avions et d’infrastructures d’électricité.

Leurs systèmes aident les constructeurs de technologies quotidiennes à s’assurer que le transport sur la route et dans les airs sera sécuritaire et fiable pour les Canadiens et les autres dans le monde.

Lorsqu’ils ont été approchés par un constructeur automobile important afin de développer des systèmes d’essais pour des véhicules autonomes, OPAL-RT s’est tourné vers Mitacs afin de se connecter au meilleur talent de recherche pour leurs besoins.

OPAL-RT TechnologiesYanique Martin, Directeur de R-D à OPAL-RT, explique le problème. « Les véhicules autonomes créent de nouveaux défis pour les constructeurs automobiles : ils doivent maintenant démontrer que la machine peut conduire aussi bien, sinon mieux qu’une personne et tester l’automobile elle-même pour la sécurité. Donc, au lieu des 20 millions de milles habituels nécessaires pour tester une nouvelle automobile, les constructeurs doivent faire 20 milliards de milles d’essais. Vous ne pouvez tout simplement pas faire cela assez rapidement pour vous rendre sur le marché rapidement.

« C’est pourquoi ils se sont tournés vers OPAL-RT afin de développer une nouvelle génération de simulateurs qui peuvent tester les systèmes des véhicules avant qu’ils soient mis sur la route. »

Les véhicules autonomes représentent un domaine complètement nouveau, utilisant des technologies qui ne sont pas encore communes. La construction de simulateurs appropriés exige donc des compétences avancées.

« Travailler avec Mitacs nous donne accès à des étudiants qui font de la recherche à la fine pointe de la technologie », dit Yanique. « Ils ont de l’expertise spéciale que nous n’avions pas auparavant à OPAL-RT. Ils ajoutent une couche d’intelligence artificielle et d’automatisation dont nous avons besoin dans nos plateformes pour amener ce nouveau produit au marché. »

L’entreprise a accueilli plus d’une douzaine de stagiaires, dont plusieurs sont maintenant du personnel à temps plein.

Yanique affirme, « Nous sommes en concurrence avec de grosses entreprises technologiques au Canada et ailleurs pour du talent et des ressources. Mais en collaborant avec Mitacs, nous pouvons aller plus loin avec nos fonds et développer notre technologie plus rapidement, tout en obtenant l’accès au meilleur talent qui soit. Et à la fin de la journée, nous obtenons aussi un nouveau produit qui rend nos clients heureux. »


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec de leur soutien à l’égard du programme de bourses de recherche Accélération dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Accélération reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Ontario, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca