Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
juil 2013

Une étudiante du programme Globalink de Mitacs facilite la croissance dans des communautés torontoises

Pour Mariana Guimaraes, stagiaire brésilienne du programme Globalink de Mitacs, Toronto est une bouffée d’air frais. Mariana nous arrive de l’Université de São Paulo, où elle en est à la dernière année d’un programme menant à un double diplôme en architecture-design et génie civil.

Mariana mène une initiative de recherche sous la supervision de Leila Farah, Ph. D., au Département de sciences architecturales de l’Université Ryerson. Dans le cadre de sa recherche, intitulée The Inclusive City : Cultivating Toronto’s Social Fabric, One Garden at a Time (La ville inclusive : cultiver le tissu social de Toronto, un jardin à la fois), elle étudiera d’abord les quartiers de Toronto pour déterminer lesquels d’entre eux sont aux prises avec des problèmes de criminalité, après quoi elle tentera de cibler des espaces où des jardins urbains pourraient être plantés dans les quartiers désignés. L’étape suivante consistera à élaborer un avant-projet d’étude ainsi qu’un plan mûrement réfléchi pour la mise en place des jardins.

Mme Farah estime que les jardins collectifs urbains peuvent contribuer à rééquilibrer les relations sociales et urbaines dans les quartiers où existent des tensions, ainsi qu’à combattre le crime dans les communautés défavorisées. De tels jardins nourrissent la communauté, littéralement et métaphoriquement, et suscitent un élan de mobilisation parmi tous ses membres, jeunes et plus âgés, tout en contribuant à nourrir des personnes dans le besoin.

Lorsqu’on lui demande pourquoi elle a choisi de participer au programme Globalink de Mitacs à l’été 2014, Mariana compare son stage à l’Université Harvard, l’automne dernier, et l’expérience qu’elle a vécue à ce jour dans le cadre du programme Globalink. Elle conclut : « À Harvard, je recevais très peu de conseils et de directives de la part de mon superviseur, tandis que dans mon stage Globalink, j’ai à ma disposition un excellent réseau de soutien. Grâce à l’équipe de Globalink et à mon conseiller étudiant, la transition entre l'Université de São Paulo et celle de Ryerson fut un charme. »

Initialement attirée au Canada par son désir de prendre part à des recherches à l’étranger, Mariana entretenait au départ certaines idées préconçues quant aux températures glaciales qu’elle devrait affronter chez nous. Une fois ses inquiétudes dissipées, cependant, elle s'est rapidement entichée de Toronto. Aujourd’hui, elle se réjouit à l’idée d’entreprendre une maîtrise à l’École de planification urbaine et régionale de l’Université Ryerson.


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Globalink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca