Cherchez dans les histoires d’impact
Video Content: 
0
Août 2015

Une stagiaire met au point une application d’identification faciale pour Google Glass

Travaillant sous la supervision du professeur Shi Cao du Département du génie de la conception de systèmes, Shefali met à profit ses connaissances en informatique pour participer à la conception d’une nouvelle application d’identification faciale pour Google Glass — une sorte de « technologie portable » — comme des lunettes avec un visiocasque.

Depuis son très jeune âge, Shefali Garg s’intéresse à la conception et à la technologie. Cet été, elle vit sa passion à titre de stagiaire de recherche du programme Globalink à l’Université de Waterloo. Travaillant sous la supervision du professeur Shi Cao du Département du génie de la conception de systèmes, Shefali met à profit ses connaissances en informatique pour participer à la conception d’une nouvelle application d’identification faciale pour Google Glass — une sorte de « technologie portable » — comme des lunettes avec un visiocasque.

Étudiante au Birla Institute of Technology and Science de Pilani, en Inde, Shefali affirme qu’elle est ravie de participer à un projet de recherche pour Google Glass qui, selon elle, est « une occasion fantastique d’acquérir une expérience pratique avec la technologie moderne. »

L’application pour Google Glass que Shefali met au point permettra à son utilisateur de reconnaître le visage d’une personne. L’application enregistrera l’image de la personne et indiquera à son utilisateur qui est cette personne, notamment son nom et la date à laquelle il l’a rencontrée pour la première fois.

À part son projet de recherche à l’Université de Waterloo, Shefali est très occupée à rayer quelques éléments de sa liste des choses à voir et à faire avant de mourir, notamment faire un saut en parachute à 10 000 pieds au-dessus des chutes Niagara.

Shefali souligne qu’elle conservera de très bons souvenirs de son séjour au Canada, tant sur le plan de son projet de recherche que sur le plan personnel. « Mon stage Globalink est pour moi une expérience fabuleuse dont je me souviendrai toute ma vie. Il m’a donné l’occasion de participer à un projet de recherche fantastique. Mais surtout, il m’a ouvert les yeux sur la possibilité de poursuivre mes études de maîtrise au Canada. Je suis impatiente de revenir. » 


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Ontario de leur soutien à l’égard du stage de recherche Gloablink dans cet article. À l’échelle du Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île du Prince Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernemnet de la Saskatchewan et de Research Manitoba.

Mitacs est fier de collaborer avec des partenaires internationaux pour appuyer le programme Globalink, notamment le Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior du Brésil, le China Scholarship Council, Campus France, le ministère du Développement des ressources humaines de l’Inde, l’Institut technologique d’études supérieures de Monterrey du Mexique et l’Université nationale autonome du Mexique.


Êtes-vous confronté à un défi d’affaires qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche? Si tel est le cas, contactez Mitacs aujourd’hui pour discuter des opportunités de partenariat : BD@mitacs.ca